Thermes de Châtel-Guyon
Camilleville63 sous licence Creative Commons

La Région Auvergne-Rhône-Alpes mise sur le thermalisme

Un groupe de travail a été installé au conseil régional pour bâtir un plan thermal 2016-2020 de développement de la filière.

"L’objectif est de faire d’Auvergne-Rhône-Alpes une région de référence et d’excellence sur le champ de la prévention santé et du bien-être en soutenant la création de stations thermales nouvelle génération." C'est ainsi que l'on résume au conseil régional l'ambition du plan thermal 2016-2020 que ledit conseil souhaite bâtir au plus vite.

Pour ce faire, un groupe de travail a été installé, composé d'élus et d'exploitants de stations thermales. Il sera piloté par Frédéric Bonnichon, conseiller régional et maire de Châtel-Guyon (ville thermale du Puy-de-Dôme), sous l'égide de Nicolas Darragon, vice-président du conseil régional en charge du tourisme et du thermalisme.

Doubler la fréquentation touristique

La Région avance un objectif chiffré "réaliste" de “500 emplois sur 5 ans”, annonçant attendre “un doublement de la fréquentation touristique et du chiffre d’affaires générés par les stations thermales".

Cinq axes de réflexion ont été définis : soutenir le développement de "stations de pleine santé", "destinations d'excellence touristique dédiées à la prévention et au bien-être" ; soutenir les actions de promotion du thermalisme ; aider à la modernisation des établissements ; accompagner les villes dans les investissements urbains, et former et professionnaliser les hydrothérapeutes, médecins thermaux et kinésithérapeutes.

Un plan d'action devrait être défini avant l'été.

à lire également
Faire défiler vers le haut