Dans une unité psychiatrique lyonnaise © Tim Douet
Dans une unité psychiatrique lyonnaise © Tim Douet

La psychiatrie sous pression, la psychose au Vinatier

A Bron, près de Lyon, le plus gros hôpital psychiatrique de France, financièrement étouffé, ne parvient plus à soigner ses patients convenablement.

Lame de fond budgétaire conjoncturelle qui s'abat sur le premier hôpital psychiatrique de France, comme sur tous les hôpitaux du pays. Gel financier qui a conduit à la suppression de plus  de 80 postes, soit 3 % des équivalents temps plein du Vinatier. "La psychiatrie est toujours la cinquième roue du carrosse !” déplore le psychiatre Jean-Pierre Salvarelli, vice-président de la commission médicale d’établissement du Vinatier.

Une partie des professionnels de l'hôpital psychiatrique s'est mise en grève pour "alerter la population de la situation dramatique de la psychiatrie publique".

Au printemps 2018, Lyon Capitale avait fait un état des lieux du plus grand hôpital psychiatrique de France : dément.

Psychose au Vinatier

à lire également
Ce matin, une soixantaine de psychologues du centre hospitalier Saint Jean de Dieu (Lyon 8) se sont déclarés grévistes. Ils dénoncent leurs conditions de travail et la dégradation de la prise en charge des patients.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut