Grande mosquée de Lyon (© Grande mosquée de Lyon)

La préfecture et la grande mosquée de Lyon détaillent les mesures dans le Rhône pour l'Aïd Al-Adha

Du 26 juin au 07 août 2021, un arrêté préfectoral définira les mesures temporaires appliquées pour encadrer le déroulement de l’Aïd Al-Adha, notamment au niveau sanitaire.

L'Aïd Al-Adha est une des plus importantes fêtes musulmanes. Elle devrait se tenir cette année entre le 19 et le 23 juillet. À cette occasion, les musulmans "sacrifient"  un mouton, une chèvre ou un bovin. Ce sacrifice symbolique, célèbre la foi d'Ibrahim, qui, selon le récit fait dans le Coran, a accepté de sacrifier pour Dieu son fils, remplacé au dernier moment par un mouton par l'archange Gabriel. Dans le Rhône, la préfecture, en lien avec la Grande mosquée de Lyon a publié un arrêté encadrant cette fête, qui dispose que :

  • le transport et la livraison de bovins, moutons et chèvres sont interdits en dehors des abattoirs agréés et des lieux d’élevage régulièrement déclarés à l’établissement départemental d’élevage (EDE).
  • le don ou la vente des animaux de ces espèces à d’autres personnes que des professionnels de l’élevage sont également interdits.
  • Cet arrêté rappelle que la détention de ces animaux vivants par des personnes non déclarées comme éleveur à l’EDE est strictement interdite.

Le jour de la fête de l’Aïd Al-Adha, les abattages seront organisés en concertation avec la Grande Mosquée de Lyon dans les abattoirs agréés du département. Les particuliers désirant s'approvisionner pourront également se tourner vers ces abattoirs agréés. La préfecture rappelle que le recours à l’abattage hors abattoir agréé est un délit réprimé par une peine de 6 mois d’emprisonnement et 15 0000 € d’amende et que le transport d’animaux vivants dans des conditions ne satisfaisant pas à leur bien être est une infraction punie d’une amende de 750 euros.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut