La plus belle traboule de Lyon s'offre une nouvelle jeunesse

Après deux ans de fermeture, la galerie Philibert Delorme est sublimée par une restauration particulièrement réussie.

Deux ans que la plus belle traboule de Lyon était fermée au public. Pour les amoureux d'histoire, c'était un déchirement de ne plus pouvoir visiter les lieux derrière la porte du 8 rue juiverie dans le Vieux Lyon. La galerie Philibert Delorme est à nouveau ouverte, et sa restauration est particulièrement réussie. Les pierres jaunâtres et tâchées tendent à nouveau vers le blanc pour un effet saisissant lorsque l'on se retrouve devant cette merveille de la renaissance. D'un montant de 344 600 euros, cette opération a été prise en charge par SCIC Habitat Rhône-Alpes, la Caisse des Dépôts et la ville de Lyon.

En septembre 2016, l'escalier principal s'était affaissé dans ce bâtiment classé historique et la traboule était fermée aux visiteurs. Il y a six mois, des travaux de restauration avaient débuté pour la galerie Philibert Delorme, désormais ouverte au public. Né à Lyon en 1514, l'architecte Philibert Delorme avait été missionné par Antoine Bullioud pour construire un passage entre deux bâtiments sans empiéter sur la cour. Delorme livre alors en 1536 cette galerie qui a depuis pris son nom. Ce monument largement inspiré de l'Antiquité est décoré de l'intérieur par des peintures. Le talent de Philibert Delorme a attiré l'attention d'Henri II qui en fait son "architecte du roi". Lors de la réouverture de la galerie mercredi soir, l'Architecte en Chef des Monuments historiques, Didier Repellin a échangé avec les visiteurs, confiant que selon lui, il y aurait eu une deuxième galerie, sans savoir quand elle a été détruite.

La galerie avant les travaux :

La cour du 8 rue Juiverie (Lyon 5e) et la galerie Philibert-de-l'Orme © Tim Douet
La cour du 8 rue Juiverie (Lyon 5e) et la galerie Philibert-de-l'Orme © Tim Douet
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut