La nomination d'un professeur à l'IEP de Lyon annulée par la justice

Candidat à un poste de Maître de conférence, Fabrice Balanche avait vu sa candidature écartée. Une "erreur manifeste d'appréciation" pour le tribunal administratif de Lyon qui a annulé la nomination de Haoues Seniguer à ce poste.

Une "erreur manifeste d'appréciation". Le tribunal administratif de Lyon a souligné l'absence de raison effective d'écarter la candidature de Fabrice Balanche du poste de Maître de conférences auquel il a récemment postulé à l’Institut d’études politiques (IEP) de Lyon. Le jury l'ayant auditionné n'avait pas mentionné le nom de ce spécialiste du monde arabe dans le classement des candidats qu'il avait transmis au conseil d’administration. C'est finalement Haoues Seniguer, également enseignant-chercheur qui avait été nommé.

Fabrice Balanche avait alors saisi la justice. Lors de l'audience, le 2 novembre son avocat avait dénoncé "des pratiques trop courantes". Le tribunal administratif a finalement évoqué "une erreur manifeste d’appréciation" de la part de l'IEP dans la procédure de nomination. Les candidatures seront réexaminées en janvier.

Contacté par Lyon Capitale, Fabrice Balanche reste pessimiste quant à ses chances dans la nouvelle procédure de nomination. "Les jurés ne se déjugeront pas", selon lui. Il regrette que le ministère ait soutenu la décision de l'IEP alors même qu'il avait déposé un recours.

Aujourd'hui installé à Washington où il travaille pour un think tank sur le Moyen-Orient, il critique le mode de recrutement partial des enseignants, qu'il juge "clientéliste, népotiste et localiste".

à lire également
Dessin Education Lyon Capitale 787 © Isacile
“T’inquiète, je gère...” Communiquer avec un adolescent n’est pas toujours facile. Écouteurs vissés sur les oreilles, le nez sur son portable, il ne semble pas vraiment disposé à échanger et ses parents doivent souvent se contenter de réponses laconiques. Pourtant, un autre dialogue est possible. Grands principes et petites astuces pour rétablir la communication. “Ouais, vite fait !”
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut