Kamel Kabtane © Tim Douet 043
© Tim Douet

La grande mosquée de Lyon victime de nombreuses lettres racistes

Dans un extrait du Complément d'Enquete qui sera diffusé ce jeudi soir, Kamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée de Lyon a lu les lettres racistes adressées régulièrement à l'édifice religieux. Et il y en a beaucoup.

Ce lundi soir, l'émission Complément d'Enquete va être consacrée aux CCIF (Collectif contre l'islamophobie en France). Sur son site internet, franceinfo en diffuse un extrait en avant-première où l'on voit le recteur de la grande mosquée de Lyon, lire les lettre et carte postales racistes qu'il reçoit régulièrement. Des lettres qu'il garde dans un dossier déjà bien épais.

"Vous, les Bougnoules, vous savez faire que des attentats, couper la tête des gens. (...) Vous êtes tous des assassins. La vengeance sera rude. On sait que le sang bougnoule, c'est dégueulasse, et il va couler à flots", relate par exemple Kamel Kabtane.

Une lettre d'une violence rare, qui n'est cependant pas un cas isolé. "Sale pourri, ton Mahomet est un pédophile assassin. Il a violé une petite de 9 ans, les organes génitaux lui sont sortis du ventre ouvert. Voilà, pourriture, ce que tu défends. Crève, meurs, sale Arabe", peut-on entendre dans une autre missive envoyée à la grande mosquée de Lyon. La mosquée reçoit aussi des paquets de jambon en tranches, explique M.Kabtane qui avoue avoir "surtout peur pour le personnel [de la grande mosquée NdlR]".

Le documentaire "CCIF : l'étrange lobby musulman", sera diffusé ce jeudi 6 octobre dans "Complément d'enquête" sur France 2.

à lire également
Le prédicateur Nader Abou Anas est attendu ce dimanche à Vénissieux, limite Lyon 8e, pour une conférence publique. Si ses positions radicales sur les femmes sont difficilement acceptables, "l'ordre public n'est pas (pour autant) troublé".
2 commentaires
  1. LyobRebelle - 6 octobre 2016

    Pauvre victime harcelé..... Pas un mot sur tous les terroristes qui,sont passés par sa mosquée ?

  2. Robes Pierre - 6 octobre 2016

    pas un mot non plus envers les familles de victimes.

  3. webmaster - 7 octobre 2016

    Lyoncapitale.fr offre un espace de liberté aux internautes.Veuillez néanmoins échanger dans le respect des autres et du site.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut