La Gay Pride à Bellecour

Fait inédit : la marche foulera le gore de Bellecour. Tout un symbole.

En s'achevant place Bellecour, en fin d'après-midi, la " Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans " - plus connue sour le nom de Gay Pride - affiche clairement son ambition de " marcher sans aucune discrimination ". Les années précédentes, le défilé contournait la place Bellecour. " En 2005, le préfet délégué à la sécurité nous avait sèchement dit qu'il ne pouvait pas mettre d'hélicos au-dessus de la place Bellecour ! " explique, écoeuré, David Souvestre, président de la Lesbian & Gay Pride de Lyon.

2008 sera donc gay. Ou ne sera pas. Et dans tous les milieux. Y compris le football. Surtout le football d'ailleurs. " Les médias, qui réagissent très souvent sur les propos racistes, sont encore trop négligeants quand, dans les stades de foot, résonnent des insultes comme " pédé " ou " enculé " ". Dimanche 8 juin, à l'occasion du tournoi du Paris Foot Gay (parrainé par l'ancien lyonnais Vikash Dhorasoo), la Ligue de football professionnel a signé la Charte contre l'Homophobie dans le football. Tout un symbole en ce deuxième jour de l'Euro.

Idem à Moscou, où malgré les interdictions et les violences verbales les plus honteuses, des homosexuels russes ont manifesté pour dénoncer l'homophobie persistante en Russie.
" La mascarade du Parquet de Lyon "

Pour autant, malgré tous ces signes positifs, tout n'est pas rose quand on est homosexuel à Lyon. " Il n'y a pas véritablement de problèmes en Presqu'île, notamment dans le 1er arrondissement où il existe de nombreux établissement ayant pignon sur rue", explique Renan Benyamina, rédacteur en chef de Hétéroclite, mensuel " gay mais pas que... " distribué gratuitement à Lyon et Saint-Etienne. " Au-delà, c'est déjà plus compliqué, les homos et lesbiennes ont plus de mal à s'afficher comme tel, à se prendre par la main ".

Cette année, 5 cas d'agressions homophobes ont été enregistrés à Lyon. Et l'association Lesbian & Gay Pride de pointer du doigt des problèmes avec le parquet de Lyon et la direction de la sécurité publique, " trop frileux sur ce genre d'agressions ". Lors de la Gay Pride 2007, deux mineurs ont été interpellés pour avoir lancé des bouteilles en verre sur la marche. " L'un ne s'est jamais présenté devant la justice, le second a du rendre une rédation de deux pages sur l'homophobie. C'était un copié-collé du site de SOS homophobie. On se fout de la gueule de qui ? C'est quoi cette mascarade du Parquet de Lyon ! ". D'où l'importance du thème de la Gay Pride 2008 : " pour une éducation sans discrimination ".

> Pratique
www.fierte.net
Gay Pride de Lyon : samedi 14 juin, départ 14h avenue Verguin (6e), arrivée place Bellecour (2e).

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut