"La compression est sans doute l'une des médecines les plus anciennes"

Trail - Partenaire de l'UTMB, Compressport est l'un des "petits nouveaux" de la galaxie trail. Rencontre avec Guillaume Vautier, directeur marketing d'une marque qui s'est rapidement imposée comme la numéro une du marché de la compression.

Lyon Capitale : Vous êtes les "petits nouveaux" du marché de la compression.

Guillaume Vautier : Nous ne sommes pas les petits nouveaux, nous sommes les numéros 1. Compressport est une société suisse née il y a 10 ans sur l'Ironman de Nice. Au départ, il s'agit d'une marque de compression créée par une bande de passionnés et pratiquants de triathlon. On veut rester au plus près des athlètes. D'ailleurs, notre marketing se fait très localement dans 84 pays et nos distributeurs vont aussi bien sur les petits événements, comme le 10 kilomètres du coin, que les plus grands événements du monde, comme l'UTMB. Au départ, la marque de compression touchait les athlètes de haut niveau et les amateurs assidus. Aujourd'hui, on souhaite toucher l'ensemble des amateurs, quel que soit leur régularité et leur niveau. On veut aider les gens qui se mettent au sport à pratiquer plus facilement et plus confortablement sans se faire mal.

Quels sont les avantages de la compression ?

La compression est sans doute l'une des médecines les plus anciennes, utilisée bien avant Jésus Christ. Avant et après l’effort physique, la compression vise à activer le retour veineux – et donc l’oxygénation des muscles – pour éviter une sensation de jambes lourdes, le gonflement, et éliminer toutes toxines. Pendant la course, la contraction musculaire se charge de ce rôle. Le but de la compression à ce moment est d’absorber les chocs et limiter les vibrations musculaires. Ceci diminue les sollicitations sur les articulations et tendons, retarde l’apparition de la fatigue et prévient les blessures. Par exemple, les manchons R2 et le short Under Control Trail Shorts réduisent les vibrations musculaires et absorbent les chocs, particulièrement en descente. Ceci réduit les micro-lésions, traumatismes musculaires et les charges que doivent assumer les tendons, retarde la fatigue et prévient les douleurs et les crampes.

Quelle est la différence avec les autres acteurs de la compression (BV Sport, CEP, Sigvaris...) ?

On a une différence particulière. Ça fait 10 ans que l’on investit pour proposer non pas 1, mais 10 produits de compression avec des finesses, des souplesses, des ventilations différentes. Nous offrons un large choix de compression qui permet en fonction du niveau de l’athlète d’utiliser cette médecine qu’est la compression.

Et c’est grâce au travail mené en collaboration avec nos ingénieurs et notre laboratoire scientifique de l’université de Besançon que nous avons aujourd’hui l’adhésion de 10 équipes du Tour de France, que nous avons gagné à Kona lors du championnat du monde Ironman, que nous sommes à l'UTMB, que nous collaborons avec d’autres marques du marché outdoor. Nous ne sommes pas des suiveurs, nous sommes des créateurs de technologies.

Quels sont les retours des coureurs sur vos produits ?

C’est l’addiction et c’est pour cela que nous avons des collaborations avec certains depuis le début.Nous créons énormément de nouveaux produits de manière expérimentale et si les retours de nos athlètes sont bons nous les intégrons dans nos collections futures.Si leur retour n’est pas bon soit nous les retravaillons soit nous les abandonnons. Véritablement nous recherchons l’addiction.

Savez-vous quelle proportion de coureurs utilise vos produits sur l'UTMB ?

On connaît exactement le pourcentage de coureurs grâce à un questionnaire envoyé par l'organisation aux coureurs. 54 % des coureurs sont équipés de chaussettes ou de manchons de compression sur l'ensemble des courses de l'UTMB et Compressport est le premier équipementier, avec 37,6 % des coureurs qui portent la marque. Une quinzaine d'autres marques se partage le reste. De même, à Kona, lors du championnat du monde Ironman où nous sommes depuis plusieurs années la première marque de compression.

Comment est né votre partenariat avec l'UTMB ?

On était présent sur le salon depuis 2011 et nous sommes partenaires depuis 2014. Notre baseline est "Wherever you race we support you".  Et l’UTMB est l’événement majeur international dans le monde du trail running. Quand l’UTMB nous a proposé de devenir partenaire, nous avons relevé le challenge avec plaisir. Aujourd’hui Compressport à l'UTMB c’est : une gamme de produits spécifiquement développés pour l'UTMB, un morning run regroupant plusieurs centaines de passionnés, une soirée privée pour ceux qui ne courent pas l’UTMB et cette année une Fan Zone sur le ravitaillement des Houches spécialement pour la TDS.

Quels sont vos projets de développement et d'innovation ? 

Concernant le développement, aujourd’hui la marque se segmente en plusieurs parties. La compression qui reste la plus grosse partie de notre CA. Mais nous sommes également en pleine progression sur "l’apparel" et les accessoires. Notre stratégie de développement est de travailler dans le détail chacun de ces secteurs pour augmenter la performance tout en fournissant des produits au design aboutit. L’innovation, quant à elle, va passer par le travail des textures et ergonomie ainsi que celui des performances que nous allons mesurer dans notre laboratoire de l’université de Besançon.

à lire également
Salomon lance une chaussure concept qui peut être recyclée en une coque de chaussure de ski,  démontrant qu’il est possible de trouver d’autres matériaux pour fabriquer des chaussures haute performance.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut