Vache fistulée – L214

L214 dévoile une nouvelle vidéo sur les vaches à hublot

L’association qui milite pour le bien-être animal a dévoilé une nouvelle vidéo où l'on voit  des vaches avec des hublots pour faire de la recherche scientifique.  

Dans une nouvelle vidéo commentée par l'animateur Nagui, L215 a publié les images tournées entre février et mai 2019 dans la station expérimentale de Sourches, appartenant au groupe agro-industriel Avril, située sur la commune de Saint-Symphorien (Sarthe). Cette vidéo montre des vaches fistulées – leur estomac est perforé d’un trou de 15 cm de diamètre – pour étudier leur digestion. “Elles sont contraintes de vivre enfermées dans un bâtiment au sol bétonné, sans paille, à même leurs propres déjections. Dans un autre bâtiment, des poulets ne tiennent plus sur leurs pattes du fait de la croissance toujours plus rapide de leurs muscles. Les cochons, les lapins et les poussins sont détenus dans des cages vides de tout aménagement tandis que de jeunes veaux sont enfermés dans des cases individuelles aux parois opaques”, écrit L214

Ces recherches, destinées à booster toujours plus la productivité des animaux via leur alimentation, ont aussi des conséquences sur l’ensemble des animaux d’élevage qui se verront appliquer le même régime alimentaire à l’origine de nombreux problèmes de santé : boiteries, déficiences pulmonaires ou cardiaques, troubles digestifs ou encore inflammations de la peau, épuisement de l’organisme”, poursuit l'association.

Cette dernière explique que les poules pondent aujourd’hui près de 300 œufs par an contre tout au plus une vingtaine lorsqu’elles vivaient à l’état sauvage. Les vaches produisent plus de 6 700 litres de lait par an, soit 2 fois plus qu’en 1970, 4 fois plus qu’en 1945. La production des vaches Prim’Holstein atteint 5 fois les besoins d’un veau. Les poulets grossissent 4 fois plus vite : ils atteignent 1,5 kg en moins de 30 jours, alors qu’il en fallait 120 dans les années 1950. Les truies donnent naissance à 29 petits par an contre 16 en 1970, et leurs petits grossissent chaque jour de 200 g de plus qu’en 1970 : ils mettent aujourd’hui 165 jours pour atteindre le poids de 100 kg, alors qu'il en fallait encore 180 en 1990.

L214 a décidé de porter-plainte et d'interpeller le gouvernement sur ces pratiques. 

à lire également
L'inspection conduite par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP), n'a rien trouvé à redire aux conditions d'élevage des cailles de l'entreprise drômoise visée par une vidéo de L214, diffusée cette semaine.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut