Equipage de la Police nationale à Lyon © Tim Douet
© Tim Douet

L'organisateur d'une "rave-party" réclame son matériel aux policiers et finit en garde à vue

Après s'être fait saisir son matériel de sonorisation lors d'une "rave-party", un jeune Villeurbannais tente de récupérer ses biens auprès du commissariat et... finit en garde à vue hier.

Tout commence dans la nuit du 1er au 2 avril, lorsque les policiers mettent fin à une "rave party" au parc de la Feyssine. Panique générale, beaucoup de fêtards prennent la fuite lorsque les policiers sont repérés. Mais les forces de l'ordre parviennent tout de même à "verbaliser de nombreuses personnes" d'après un communiqué de la police.

Mais ce n'est pas tout : les policiers saisissent aussi du matériel hi-fi dont des enceintes, une table de mixage, un jeu de lumière, un PC portable et des connectiques. Une belle prise qui s'élève à un montant de plusieurs milliers d'euros.

Une valeur suffisamment importante pour que le propriétaire des biens, non arrêté lors de la fête, aille au commissariat tenter de récupérer son matériel ce mardi. Un mauvais calcul pour ce Villeurbannais de 24 ans qui a été de suite placé en garde à vue. Lors de son audition, il a reconnu être l'un des organisateurs de la soirée et le propriétaire du matériel. Du matériel qui a été placé sous scellé.

Le jeune homme a été présenté au tribunal aujourd'hui, il est encore en attente de jugement en vue d'un placement sous contrôle judiciaire. Pas sûr qu'il puisse retrouver son matériel rapidement.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut