Benedetti Gabriac

L'hommage à Hervé Gourdel était initié par les identitaires

Le rassemblement en hommage à Hervé Gourdel, l'otage français décapité par un groupe se réclamant de "l'Etat islamique", était en réalité initié par le groupe d'extrême droite des identitaires lyonnais.

Environ 250 personnes étaient présentes vendredi à 19h30 place Saint-Jean, dans le Vieux-Lyon, pour participer à un hommage à Hervé Gourdel, l'otage français décapité par un groupe se réclamant de "l'Etat islamique". Seulement voilà, ce rendez-vous était initié par le groupe d'extrême droite des identitaires lyonnais. Ce qu'ignoraient de nombreuses personnes sur place, relate le Progrès qui affirme que 50 personnes d'extrême droite étaient présentes, parmi lesquelles Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti. Devant la teneur plus politique qu'il n'y semblait, le rassemblement aura finalement tourné court puisque beaucoup de Lyonnais ayant le sentiment de s'être fait piéger ont tourné les talons, raconte le quotidien. Aucun incident n'est à déplorer.

3 commentaires
  1. Sophie_Lyon - 27 septembre 2014

    Un rassemblement à St Jean, pas besoin de beaucoup réfléchir pourtant......

  2. Epsilon - 28 septembre 2014

    Ma foi...C'est bien de s'être déplacé pour l'hommage, et tout aussi bien d'être repartis quand ils se sont rendus compte de la mauvaise fréquentation!

  3. Lyonnaise - 28 septembre 2014

    Les identitaires sautent sur toutes les occasions pour se faire bien voir, sans aucun respect pour Hervé Gourdel et sa famille.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut