Capture d’écran 2012-11-20 à 10.36.10

L'agence de notation Fitch conseille à "Hollande (de) réindustrialiser la France"

Ce lundi, l'agence Moody's a dégradé le triple A français. Rhône-Alpes est liée à une autre agence de notation : Fitch Ratings dont le patron est issu d’une famille ardéchoise dont les racines remontent aux Capétiens.Il est l'auteur d’un récent ouvrage* sur le rôle de ces institutions dans la crise de la dette européenne.

“Il peut serrer la louche à Obama, Poutine ou Schröder, et en même temps il a des potes gueux comme moi”, sourit Pascal Terrasse, président du conseil général de l’Ardèche. L’homme dont il parle se nomme Marc Ladreit de Lacharrière. C’est le chairman de Fitch Ratings, la troisième agence de notation mondiale, derrière Standard&Poor’s et Moody’s, dont les médias ont largement parlé ces derniers temps. Une fois par mois, le parlementaire de gauche et le (quasi-)milliardaire libéral de droite déjeunent ensemble.

Comme quoi. Ils évoquent la grotte Chauvet/Vallon-Pont-d’Arc dont l’homme d’affaires préside l’association de mise en valeur. Ils évoquent l’Ardèche, où la famille Ladreit de Lacharrière est établie depuis plus de sept cents ans. Cet “enfant de l’Ardèche” a récemment restauré la chapelle romane de Lubilhac, propriété de la dynastie depuis des siècles, située à Coux où se trouve le château familial.

Producteur de Johnny Hallyday

Marc Ladreit de Lacharrière commence comme pion au lycée Condorcet. Il papillonne. Il tourne dans un film avec Audrey Hepburn (Deux têtes folles), crée le magazine Mademoiselle pendant les années yé-yé. Sans père depuis l’âge de 18 ans, ce sont ses oncles Guy et René, respectivement diplomate (créateur de l’OMC) et juriste (concepteur de la Constitution de 1958), qui le poussent à préparer l’Ena. Il y rencontrera Louis Schweitzer et Philippe Seguin, qui deviendront des proches. Il gravira les échelons de Suez puis de L’Oréal, avant de fonder Fimalac, société holding internationale présente dans le secteur immobilier, les services financiers (60 % de Fitch Ratings) et les investissements diversifiés (producteur de Johnny Hallyday, Gad Elmaleh, Thomas Dutronc, Vanessa Paradis, etc., détenteur de 4 0 % de Barrière, n° 1 des casinos en France, de Vega, leader de la gestion de salles de spectacle et de sport, soit une vingtaine dont plusieurs Zénith). Le petit pion pèse aujourd’hui 750 millions d’euros.

“La vraie richesse se trouve dans les banlieues”

L’historienne Katarina de Vaucorbeil, sa biographe, le dépeint volontiers comme un personnage “très méditerranéen, gentil, jovial et sympa”. “Il a un ego surdimensionné, mais quand il se plante, il le fait avec humour : quand il a perdu contre Lindsay Owen-Jones à la tête de L’Oréal, pour avoir refusé les gels coiffants, il a rétorqué : “J’ai la boule à zéro, Lindsay Owen-Jones, lui, a une crinière !”” En 2011, son ami François Fillon le décore de la grand-croix de la Légion d’honneur, à la place de Sarkozy qu’il mésestime.

De son oncle le général Jean Boucher de Crèvecœur, héros de Dîen Bîen Phu, il garde des valeurs morales. “Profondément antiraciste, explique Pascal Terrasse, pour lui la vraie richesse se trouve dans les banlieues.” Il a d’ailleurs créé la fondation Culture & Diversité, destinée à aider les jeunes “issus de l’immigration”. “Il m’est insupportable de penser qu’être de gauche ce serait être attentif aux autres et privilégier la solidarité, et qu’être de droite signifierait être individualiste et défendre la logique du marché”, se défend l’homme, redoutable en affaires.

Dernièrement, Marc Ladreit de Lacharrière a renouvelé son “triple A” pour la France. Et d’écrire dans son bouquin que “l’un des principaux défis de François Hollande [est] la réindustrialisation de la France” en agissant “en faveur de la compétitivité des entreprises”. Arnaud Montebourg est averti.

* Le Droit de noter – Les agences de notation face à la crise, éd. Grasset.

à lire également
L'aqueduc du Gier
De 49 384 euros collectés pour l'aqueduc romain à 150 euros pour le château Renaissance du Bon Repos, où en sont les dons des Français à la mission patrimoine orchestrée par le Lyonnais Stéphane Bern dans une région qui compte aujourd'hui près de 4 700 monuments classés ? Lyon Capitale fait le point en ce premier jour des Journées du patrimoine. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut