JO 2018 : les points forts d'Annecy

Pour
- La carte de la défense de l'environnement.
- Le développement d'un certain esprit olympique.
- Des stations déjà en partie aux normes (60 % de ces stations accueillent des manches de coupe du monde).
- La réutilisation des équipements de 1992, comme la piste de bobsleigh de La Plagne.

Contre
- L'accessibilité de certains sites.
- Une ville peu connue internationalement.Les villes non retenues :

Grenoble : retour des JO, 50 ans après ?
La capitale des Alpes rêve d'organiser de nouveau les jeux, 50 ans après ceux de 1968 qui avaient conduit à une transformation radicale de son urbanisme.
Pour
- Son expérience olympique.
- Son accessibilité avec la proximité de l'aéroport Saint-Exupéry et son réseau ferré.
- Ses installations (dont le palais d'hiver).
- La proximité des stations.
Contre
- Le mauvais bilan sportif des JO de 1968. Thierry Terret : "Les Français ont été accusés d'être des professionnels à une époque où le CIO défendait farouchement l'amateurisme".
- L'image d'une ville polluée.

Pelvoux : Un coup de pub national
Avec cette candidature, les Français eux-mêmes pourront placer ce village de 400 habitants (Hautes-Alpes) et le massif Ecrins sur une carte. Avec déjà un reportage dans le Monde 2, la médiatisation est bien en marche.
Pour
- La réutilisation de certaines installations des JO de Turin. Mais le CIO n'est pas très friand des synergies transfrontalières.
Contre
- Des investissements impossibles à rentabiliser.

Nice : du ski sous les palmiers
La capitale de la Côte d'Azur a du mal à se faire prendre au sérieux pour organiser des Jeux d'hiver. Elle dispose pourtant d'atouts importants.
Pour
- La célébrité de la ville.
- La réputation de ses stations de l'arrière pays.
- Un réseau hôtelier suffisant.
- Son aéroport, le 2e du pays.
- Ses appuis politiques (Christian Estrosi, maire (UMP) est un ancien secrétaire d'Etat de Nicolas Sarkozy).
Contre
- L'engorgement des voies de communication (étant donné la géographie, tout partira de Nice).
- Une faible image de ville portée sur le développement durable.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut