Hôtel de Région. @WilliamPham

Jeux Olympiques : quels athlètes ont bénéficié d'aides de la région ?

Les Jeux Olympiques et Paralympiques commencent vendredi 23 juillet  à Tokyo, au Japon. 31 des 56 compétiteurs sélectionnés issus d'Auvergne-Rhône-Alpes ont bénéficié d'une aide de la région pour optimiser leur entrainement.

Plus d'une cinquantaine de sportifs de haut niveau rivaliseront à partir de vendredi contre leurs adversaires internationaux aux couleurs de l'Auvergne-Rhône-Alpes. 31 d'entre eux ont pu profiter d'un soutien de la région compris entre 1 500 et 3 500€ afin de préparer au mieux la rencontre bissextile. Reportés d'un an en raison de la pandémie mondiale de Covid-19, les Jeux Olympiques de Tokyo n'accueilleront pas de public cette année.

Pour sélectionner cette "Team Auvergne-Rhône-Alpes", le processus a été engagé il y a plus d'un an, confirme la région. Un questionnaire avait été mis en place par cette dernière, afin de connaître et de recenser les besoins des athlètes. Ils devaient ensuite envoyer un dossier comprenant la liste du matériel nécessaire et manquant, afin de tirer parti de cet accompagnement financier.

Un soutien financier sélectif

"Certains avaient déjà toute une équipe, tout un staff derrière eux. On a aidé ceux pour qui c'était plus difficile, notamment en handisport où il reste encore beaucoup de choses à mettre en place", affirme le cabinet du président de région, Laurent Wauquiez. 22 % des athlètes aidés par l'Auvergne-Rhône-Alpes sélectionnés concourront en handisport : Isabelle Lafaye-Marziou, Anne Barneoud et Maxime Thomas en tennis de table, Angelina Lanza en athlétisme, Florian Jouanny en cyclisme, David Smétanine en natation, et Loïc Vergnaud en handbike.

La sélection s'est faite sur deux commissions, entre février et avril 2020. 102 athlètes au total ont reçu des subventions dans le cadre de leurs préparations, et 31 ont ensuite remporté les sélections et disputeront les Jeux, du 23 juillet au 8 août. En tout, ce sont 297 000 euros qui ont été accordés par la région.

Des disciplines diverses sélectionnées

Ils sont 7 en aviron, 7 en handisport, 5 en athlétisme, 5 en cyclisme, 2 en escalade, 2 en natation, 1 en pentathlon, 1 en roller et skateboard et 1 en gymnastique.

Sur les 31 athlètes ayant reçu l'aide régionale, 51 % sont féminines. Laura Tarantola, championne du monde d'aviron en skiff poids léger 2018, fait partie d'entre elles. La Haute-savoyarde et sa coéquipière Claire Bové, qui s'entraîne au Pôle France de Lyon, se mesureront samedi 24 juillet aux autres compétitrices en deux de couple poids léger. À 3h50 du matin, heure française...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut