Samuel Marie (source Samuel Marie)

"J’étais nomade avant le handicap et je le serai toujours"

Auteur d'un blog intitulé Samfaitrouler, Samuel Marie vient de signer le livre "Avance, bordel ! - L'extraordinaire aventure d'un tétraplégique autour du monde". Il revient sur son ouvrage pour Lyon Capitale après avoir visité 22 pays et parcouru 75 000 kilomètres. 

Lyon Capitale : Samuel Marie, vous êtes l’auteur d’un blog intitulé Samfaitrouler, vous avez publié en septembre dernier "Avance bordel !", écrit en collaboration avec la journaliste Emmanuelle Dal’Secco et publié aux éditions Dunod dans lequel vous relatez votre expérience de voyageur tétraplégique. Pourquoi avez-vous décidé d’écrire ce livre ?

Samuel Marie : Ce livre était quelque chose de mûrement réfléchi. J’ai passé des années à le penser, mais c’est la rencontre avec la journaliste Emmanuelle Dal’Secco qui m’a permis de structurer mes idées et d’y apporter une vue d’ensemble. Elle a un rapport particulier au handicap, c’est une de ses spécialités, alors elle sait comment m’accompagner dans l’écriture, elle comprend mes problématiques.

Votre livre questionne la place du handicap dans nos sociétés et au-delà de nos frontières, mais il s’adresse à tous les voyageurs nomades ?

J’essaye de concevoir quelque chose d’universel. À travers ce livre j’aimerais pouvoir donner une impulsion à tous ceux qui pensent qu’ils ne peuvent plus rien faire. Il y a cette idée un peu stupide que lorsque l’on est frappé par le handicap la vie s’arrête, je pense que tout dépend de la volonté de chacun, handicapé ou non. Certaines personnes passent leur vie à se plaindre et à rêver de ce qu’il pourrait faire, des voyages qu’ils pourraient réaliser ou des choses qu’ils aimeraient posséder. Je pense qu’on peut toujours voyager, se déplacer, avoir des projets et surtout il faut garder un peu d’humour (même sur le handicap) !

Vos périples sont suivis par des milliers de personnes, vous avez rencontré des chefs d’État et traversé l’atlantique pour parler de votre expérience, cette soudaine notoriété ne vous a pas déstabilisée ?

Je ne voulais pas spécialement faire parler de moi, j’aurais aimé pouvoir faire mes aventures sans en parler, mais j’ai rapidement constaté qu’il y avait un besoin. Il fallait que je puisse dire aux autres handi’ : "tu peux encore voyager, tu peux avoir des projets, la vie ne s’arrête pas là", ça me parait essentiel. J’espère que lire mon livre permettra à certains de se projeter. Lorsque j’ai eu cet accident, j’étais cordiste et saisonnier j’avais 20 ans et du jour au lendemain on m’a dit : "voilà un ordinateur et maintenant tu resteras cloué à ce fauteur, tu ne pourras travailler que derrière un bureau". Pour moi, c’était inconcevable ! J’ai décidé de faire autre chose de ma vie et de ne pas me limiter. Je voyageais déjà avec mon camion avant j’ai simplement continué, en adaptant un peu l’espace. J’espère grâce à ce livre, donner des idées, tout est encore possible handicapé ou pas.

Quelles seront vos prochaines aventures ?

J’ai déjà parcouru 22 pays soit environ 75 000 kilomètres, mais je ne compte pas m’arrêter là. Je prépare un voyage en Amérique latine qui durera un an, pour lequel je suis soutenu par Sophie Cluzel [ndr. Secrétaire d’État en charge des personnes handicapées] et aussi un voyage en Antartic en préparation … Pleins de nouveaux challenges pour lesquels je me prépare à fond, pour avoir un maximum d’autonomie et continuer à avancer !

"Avance, bordel ! - L'extraordinaire aventure d'un tétraplégique autour du monde" de Samuel Marie, écrit en collaboration avec Emmanuelle Dal’Secco, aux éditions Dunod.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut