Ecole Victor Hugo
©A Patalacci

Jamais sans Toit : le dossier avance... doucement

Quelques familles SDF ont pu être relogées dans l’agglomération.

Le dossier des familles SDF de l'agglomération lyonnaise avance doucement. Alors que le collectif "Jamais sans Toit" assure une mobilisation sans faille depuis deux semaines, des familles commencent à être relogées. "Malheureusement, ces attributions d’hébergement ne se font qu’au compte-goutte", regrette l'association, qui fait le bilan suivant : "Sur les 12 familles hébergées dans le gymnase de l’école Victor-Hugo, une seule s’est vu proposer un hébergement. À l’école Gilbert-Dru, sur les trois familles dormant dans l’école toujours occupée, une seule s’est vu proposer une solution. À l'école Jean-Vilar à Vaulx-en-Velin, deux familles ont été logées." À noter qu'une seule famille reste encore, seule, dans cette école.

D'autres hébergements seront encore proposés à certaines familles, suivant une liste de priorité. Toutefois, d'après l'association, 182 familles ne seraient "pas du tout prioritaires". D'autre part, le collectif déplore que certains relogements se fassent très loin des lieux de scolarisation des enfants (à Charbonnières, par exemple).

En conséquence, la mobilisation du collectif continue et, ce jeudi soir, 5 écoles étaient encore occupées à Lyon et Vaulx-en-Velin. Le collectif a demandé à être reçu par Gérard Collomb, président du Grand Lyon, et Hélène Geoffroy, députée-maire de Vaulx-en-Velin.

à lire également
Nicolas Simiot © Antoine Merlet
À l’approche de la mobilisation du 5 décembre, Lyon Capitale a rencontré Nicolas Simiot, enseignant villeurbannais élu du syndicat SE-Unsa. Réforme des retraites, Gilets jaunes, Stylos rouges, laïcité, mais surtout rôle de l’école…, ce professeur des écoles au parcours atypique n’élude aucun sujet, bien décidé à ne pas attendre “que l’eau boue” pour réclamer que l’on “change de logique”. Notre entretien “Grande gueule” de décembre.
Faire défiler vers le haut