jacky-darne-2

Jacky Darne : « Le Grand Lyon n'a plus de prêt toxique »

Selon le vice-président en charge des finances, Jacky Darne, le Grand Lyon ne posséderait : "plus aucun prêt indexé sur le pétrole ou le franc suisse". C'est ce qu'il a déclaré, aujourd'hui, en conseil communautaire. Mais quelle indemnité de sortie a-t-il dû payer afin de s'en débarrasser ? Sur ce point, Jacky Darne est resté muet.

3,8 millions d'euros

Dans une enquête menée en juillet 2012, Lyon Capitale avait révélé que le Grand Lyon détenait un prêt toxique de 3,8 millions d'euros. Cet emprunt, signé par la ville de Grigny, avait été transféré au Grand Lyon lors de son rattachement à la communauté urbaine en 2007. Classé 3E par la charte Gissler, ce prêt combinait un effet de « pente » et un effet multiplicateur de 5 : une équation plus que dangereuse. D'autant que le taux d'intérêt n'était pas plafonné.

à lire également
Pas d'image
La désensibilisation de la dette toxique a suscité, lundi, de nombreux débats lors du conseil métropolitain. Optimistes, Richard Brumm et Gérard Collomb ont présenté le rapport de cette affaire qui coûtera finalement à la Métropole plus de 128 millions d’euros en indemnités de sortie. Pour certains conseillers, cette option était « la moins pire », pour d’autres, elle illustre un « véritable aveu de faiblesse » de la part de la Métropole.
2 commentaires
  1. FOurs - 17 décembre 2013

    bonne question ! La seule réponse pour le moment c'est 'moins cher qu'au Conseil Général' !

  2. Kasneh - 17 décembre 2013

    Le Grand Lyon n'a plus de prêt toxique. Soit. Qu'en sera-t-il de Lyon Métropole qui, en janvier 2015, va récupérer les prérogative du département, notamment le musée Confluence ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut