(Photo by DENIS CHARLET / AFP)

Isère : un couvre-feu imposé aux mineurs de Charvieu-Chavagneux après des incivilités

Depuis le 30 juillet, les mineurs de la commune de Charvieu-Chavagneux, dans le Nord-Isère, n’ont plus le droit de circuler non accompagné entre 22 heures et 6 heures dans deux quartiers de la ville, selon un arrêté pris par le maire Reconquête. 

En réponse à des "dégradations de la clôture" d'une école, des "dégradations et des tags aux abords et sur" un centre social du quartier populaire des Acacias où se produisent des "attroupements intempestifs de plusieurs dizaines d'individus mineurs, créant de nouveaux troubles à l'ordre public", le maire Reconquête de Charvieu-Chavagneux a pris un arrêté imposant un couvre-feu aux mineurs. Effectif depuis le 30 juillet, celui-ci concerne les quartiers Acacias et de la Plaine, de 22 h à 6 h, révèle Le Dauphiné Libéré.  

Jusqu’au 30 septembre, les jeunes de ces deux secteurs de la ville ne peuvent donc plus circuler la nuit sans être accompagnés d'un parent ou d'un représentant légal. "Nous nous devions d'intervenir" et, avec cet arrêté, "je donne un outil aux forces de l'ordre" de la police nationale ou de la gendarmerie - la police municipale, elle, "n'est pas habilitée à procéder aux contrôles d’identité", a réagi auprès de l’AFP le maire Gérard Dézempte. 

L'opposition critique un "buzz"

Selon l’élu en poste depuis 1983, qui fut un temps coordinateur régional de Reconquête!, le parti fondé par Eric Zemmour, "ces troubles sont le fait d'une trentaine de gamins du quartier, avec d'autres venant de l’extérieur". Pour Mamadou Dissa, le chef de file de l’opposition locale, cet arrêté "vise à masquer les manques de la municipalité en matière de politique de la jeunesse, politique sociale et prévention de la délinquance  […] le travail de fond n'est pas fait. C'est un buzz", critique l’élu tout en dénonçant ces incivilités. 

à lire également

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut