police
@Tim Douet

Isère : le maire de Crémieu braqué et agressé à son domicile

Le maire de Crémieu, Alain Moyne-Bressand, ainsi que son épouse, ont été violemment agressés chez eux, à Soleymieu, dans l’Isère, dans la nuit de vendredi à samedi. L’ancien député de l’Isère, 73 ans, a notamment reçu des gifles.

Il est 3 heures du matin dans la nuit de vendredi à samedi quand trois individus encagoulés pénètrent dans le domicile du maire de Crémieu, Alain Moyne-Bressand, à Soleymieu, à environ 50 kilomètres de Lyon.

«  Ils m’ont menacé moi et mon épouse, en mettant leur fusil contre mon visage. Ils ont fouillé partout, ils ont tout saccagé à l’intérieur, en me disant qu’ils allaient me tuer. Ils cherchaient un coffre avec de l’argent, mais je n’ai pas de coffre chez moi », explique Alain Moyne-Bressand au Dauphiné Libéré. Ce dernier a déposé plainte à la gendarmerie de Crémieu.

Les individus sont restés plus d’une heure et ont même giflé à plusieurs reprises l’ancien député de l’Isère, 73 ans, qui a simulé un malaise. Les agresseurs sont repartis avec des bijoux, de l’argent  et la carte bleue de l’épouse du maire de Crémieu.

à lire également
Hôtel de police © Tim Douet
Une quarantenaire a été agressée vendredi vers 20h, un homme a tenté de lui voler son sac à main. Lorsque la victime s’est cramponnée à ses affaires, l’individu n’a pas hésité à la traîner au sol.
Faire défiler vers le haut