Indura

Indura, 10e cluster de la région Rhône-Alpes

Jean-Jack Queyranne et Pierre Rampa, président d’Indura, ont officialisé ce mardi la labellisation “cluster” de ce pôle d'entreprises, au salon Pollutec. Le président du conseil régional a salué “la consécration et le nouveau départ” d’Indura.

Après seulement quatre années d'existence, le pôle d'excellence Indura devient le 10e cluster de Rhône-Alpes. Jean-Jack Queyranne et Pierre Rampa, président d'Indura, ont officialisé ce mardi cette labellisation au salon Pollutec, à Eurexpo. Les deux hommes étaient accompagnés de Jean-Louis Gagnaire, vice-président délégué au développement économique.

“Un message fort à une branche en souffrance”

"La labellisation d’Indura permet de reconnaître la qualité des projets de recherche et développement menés", a déclaré Jean-Jack Queyranne. "C’est une consécration et un nouveau départ, la transition énergétique est un moteur pour la croissance et la création d’emplois", a-t-il ajouté.

Pour Pierre Rampa, président d'Indura, officialiser ce cluster revient à "envoyer un message fort à une branche qui est en souffrance". "L’innovation dans nos métiers, j’en suis convaincu, sera une des pistes pour sortir de la crise profonde que traverse notre profession", a conclu l'entrepreneur.

Transition énergétique

Indura est un pôle créé en 2010, spécialisé dans les travaux publics et les infrastructures durables. Il regroupe actuellement 78 entreprises, toutes très impliquées dans la transition énergétique. Indura possède plusieurs domaines d’expertise tels que les matériaux innovants (bétons et routes de 5e génération), la maintenance et la gestion des risques autour des ouvrages, la modélisation ou encore l’optimisation des ouvrages, leur fin de vie et leur déconstruction.

Mis à jour le 4/12 à 17h08, un internaute nous ayant indiqué qu'Indura ne faisait pas partie des pôles de compétitivité. Nous nous excusons auprès de nos lecteurs.

à lire également
Pascal Le Merrer, fondateur des Journées de l’économie de Lyon © Antoine Merlet
Entretien avec Pascal Le Merrer, professeur d’économie à l’ENS, qui a fondé, à Lyon, en 2008 les Journées de l’économie, dont la 12e édition s’ouvre le 5 novembre sur le thème “Environnement, numérique, société… la décennie de tous les dangers”. Dix ans durant lesquels les économistes vont devoir “trouver un consensus” pour éviter un retour des populismes.
1 commentaire
  1. Bethy24 - 3 décembre 2014

    Si cela permet de ramener des emplois et un nouvel élan pour l'économie dans la région, c'est une bonne nouvelle !!! J'espère juste que cela se confirmera car le taux de chômage fait vraiment mal aux français...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut