Les Halles Paul Bocuse vides
© L.C.

Importantes pertes de produits frais à prévoir aux Halles

Les commerçants des halles Paul-Bocuse vont être contraints de jeter beaucoup de produits frais, suite à la coupure électrique engendrée par un incident technique ce mardi. Un gros gâchis de victuailles en tous genres est à prévoir avant la réouverture, qui devrait normalement avoir lieu dès ce mercredi matin.

Les Halles Paul Bocuse vides, en plein après-midi ()

© L.C.

Les denrées sont restées sur les étals. À la suite de la coupure électrique due à un incident dans les sous-sols des halles Paul-Bocuse, clients et commerçants ont été évacués manu militari par les pompiers et les policiers municipaux, ce mardi vers 15h15/15h30. Si les équipes d'ERDF, à pied d’œuvre, devraient sauf surprise permettre la réouverture des lieux mercredi matin, les produits frais restés sur les étals ou dans les réfrigérateurs (hors tension pendant des heures) seront pour bonne partie perdus.

Pompiers, policiers et équipes d'ERDF s'affairent pour relancer l'électricité aux Halles, après l'accident survenu mardi vers 15 h ()

© L.C.

Ainsi, il y a fort à parier que les écaillers devront jeter tous leurs fruits de mer. Les fromagers, les poissonniers, les traiteurs et les bouchers/volaillers devraient logiquement leur emboîter le pas. Le président des halles, Claude Polidori, était lucide mardi soir vers 18h30, alors que les halles étaient hors tension depuis 3 heures : "On est très surveillés par les services d'hygiène, on ne prendra pas de risques et il faudra certainement jeter les marchandises sensibles."

Travail en flux tendu

Bref, adieu homards, fromages frais et huîtres. Il existe cependant quelques raisons de minimiser l'impact de la coupure électrique. D'abord, le 19 août, plusieurs commerces sont fermés. D'autre part, comme l'explique Claude Polidori, les commerçants qui vendent du frais travaillent en flux tendu. Autrement dit, ils sont livrés le matin et vendent les produits sur la journée. Pas de quoi réconforter commerçants et amateurs de bonne chère face à ce gâchis annoncé.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut