Hors-la-loi : “Du négationnisme historique”, selon Philippe Meunier

Le député UMP de l'Est lyonnais regrette que le film de Rachid Bouchareb, présenté à Cannes, montre les massacres de musulmans sans évoquer ceux d'Européens. Cette polémique renvoie aux événements de Sétif, en mai 1945.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, c'est un film dont tout le monde parle, sans l'avoir vu. "Hors-la-loi", présenté vendredi soir au jury du festival de Cannes, est une fiction qui relate le parcours de trois frères, témoins des massacres de Sétif en mai 1945 et que l'on suit jusqu'à l'indépendance de l'Algérie, en 1962. "Il est plutôt destiné à ouvrir un débat dans la sérénité", affirme le réalisateur, Rachid Bouchareb. C'est plutôt raté.

Les morts... et les autres

Depuis des semaines, des élus s'agitent pour dénoncer "un film anti-français", selon l'expression de Lionel Luca, député UMP des Alpes-Maritimes. Il était vendredi matin à Cannes, aux côtés de 1200 manifestants, et a déposé une gerbe au monument aux morts de la cité cannoise. "Je suis venu ici parce qu'il est nécessaire de penser aujourd'hui aux morts qui ont été sauvagement massacrés par les événements de Sétif", a-t-il déclaré. Les morts auxquels ils pensent ne sont pas ceux auxquels on croit.

Il est ici question d'honorer la mémoire des Français victimes de la guerre d'Algérie et de celle de milliers de harkis, massacrés après l'indépendance algérienne. Ces parlementaires soulignent leur attachement "à une vision objective de l'Histoire de France". Parmi eux, Philippe Meunier, député UMP de l'Est lyonnais, que nous avons interrogé. Il fait partie du groupe d'étude "rapatriés" à l'Assemblée nationale - des élus très sensibles à la cause des "Pieds noirs". "Du négationnisme historique", tempête le député du Rhône à propos du film dont il regrette ses silences sur les meurtres d'Européens. Revenons sur ces événements de Sétif que beaucoup considèrent comme le point de départ de la guerre d'Algérie.

102 victimes européennes, 8 000 à 15 000 victimes musulmanes

Le 8 mai 1945, alors que des défilés célèbrent la fin de la guerre, des partis nationalistes algériens se font entendre. "Nous voulons être vos égaux", "à bas le colonialisme" ou "vivre l'Algérie libre et indépendante" figurent parmi les slogans. A Sétif, un jeune Algérien de 26 ans est abattu par un policier pour avoir brandi un drapeau de l'Algérie. Cet événement met le feu aux poudres, soulevant une insurrection.

Ce sont d'abord les Européens qui en sont les victimes. 102 personnes sont tuées dans les jours qui ont suivi le 8 mai 1945. Les fermes isolées sont attaquées. Mais les autorités françaises planifient la riposte. Pour rétablir l'ordre, quelque deux mille militaires sont lancés. La répression de l'Etat s'abat avec une incroyable violence : exécutions sommaires, massacres de civils, bombardements de villages. Des milices armées se livrent à une chasse aux insurgés. Le nombre de morts musulmans fait débat : 17 000 selon un rapport des services secrets américains de l'époque, 45 000 d'après le gouvernement algérien. Les historiens oscillent entre 8000 à 15 000 morts.

--------------------------------------------------------------------

Lyon Capitale : Pourquoi êtes-vous en colère contre le film “Hors-la-loi” ?

Philippe Meunier : Je fais partie du groupe d’études sur les rapatriés à l'Assemblée Nationale. Notre président a reçu le scénario du film “Hors-la-loi” et en le lisant, il s’est rendu compte que le film qui se dit être une fiction mais qui est présenté comme un film historique aux spectateurs nie et révise totalement l’histoire réelle de l’insurrection de Sétif. C’est du négationnisme historique ! On ment à la population qu’elle soit française ou algérienne. C’est inacceptable ! Cela n’apaise pas les relations que nous souhaitons avoir avec l’Algérie.

N’est-ce pas surprenant de voir l'UMP se joindre à une polémique lancée par des groupes d’extrême droite ?

(très agacé) Non, non, non... attendez, il faut être sérieux ! Je suis extrêmement surpris que vous puissiez me dire ça.

Pourtant lors de la manifestation pour dénoncer le film à Cannes, l’UMP et le FN défilaient bien côte-à-côte...

Si des gens veulent venir manifester, qu’ils appartiennent au Parti communiste français ou au Front national, ce n’est pas mon problème. Ce n’est pas parce qu’il y a des personnes qui sont présentes qu’on doit s’interdire de protester. J’appartiens au groupe d’études sur les rapatriés donc j’ai la la légitimité de dénoncer le scénario d’un film totalement mensonger sur le drame de Sétif. Parce qu’il fait passer l’armée française pour des “salopards” de première catégorie.

Si on vous suit bien, l’armée française n’a pas de responsabilité par rapport aux événements de Sétif ?

La question n’est pas là. L’objectif de notre démarche était de déposer une gerbe en mémoire de toutes les victimes de Sétif. Quand on dit toutes les victimes, c’est la centaine de victimes européennes qui ont été égorgées, avec des fillettes violées et ce sont également des victimes algériennes de la répression suite à l’insurrection. C’est la grande différence avec le réalisateur. Nous, on dit qu’il y a eu des victimes européennes et d’autres issues du rang des insurgés. La répression de l’armée française est venue après l’insurrection armée et l’assassinat de plus d’une centaine d’Européens. Il faut être correct et juste, rétablir la chronologie des faits. S'il y a eu 6000 morts d'un côté, c'est parce qu'il y a eu 100 morts de l'autre juste avant. Sans eux, il n'y aurait pas eu d'intervention de l'armée française.

Je fais partie du groupe amitié France-Algérie à l’Assemblée pour justement qu’on puisse avoir une relation apaisée entre nos deux peuples. Il ne faut pas cautionner de tels films qui ne font que naître la haine entre le peuple algérien et le peuple français. Si on veut cette paix, il faut reconnaître les morts dans chaque camp.

Qu’avez-vous envie de dire au réalisateur du film Rachid Bouchareb ?

Il faut qu’il arrête ! S’il veut que la France et l’Algérie vivent en communion, il faut qu’il arrête de mentir. Le mensonge ne sert que ceux qui sont aux commandes en Algérie et qu’ils ne veulent pas la démocratie dans ce pays.

Conseillez-vous à nos internautes d’aller voir le film ?

Sûrement pas. Je ne peux pas conseiller aux gens d’aller voir un film qui désinforme et ne fait que naître la haine entre les communautés. Par contre, qu’on soit bien clair, je ne demande pas l’interdiction du film. Ce que je réclame, c’est la vérité.

à lire également
Laurent Wauquiez
Les 6 et 7 juin, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’est déplacé en Irak dans le cadre du programme d’action initié pour les chrétiens d’Orient et les minorités victimes des exactions de Daech.
16 commentaires
  1. Hugo Makouri - 21 mai 2010

    Comme d'hab Meunier, toujours le même militantisme, en voilà un qui ne change pas sur sa ligne idéologique.

  2. Gégé - 22 mai 2010

    Oui, il est bien ce Meunier, il ne change pas d'idées comme de caleçon.

  3. grandlyonnais - 22 mai 2010

    eh bien au moins il a le mérite de relater ce dont on ne nous a jamais parlé (tabou) et il a indéniablement le courage de ses opinions et ne fait pas carpette et allégeance comme ses collègues UMP de LYON

  4. Lyonnaise - 22 mai 2010

    Meunier représente vraiment la politique dans ce qu'elle a de plus répugnant.Cet homme n'existe qu'à travers des polémiques communautaristes depuis son arrivée à l'assemblée nationale.C'est son fond de commerce. Quant'à cette phrase 'de tels films qui ne font que naître la haine entre le peuple algérien et le peuple français.'...Venant d'une personne qui surfe sur l'affrontement et l'opposition entre les communautés, c'est risible.Mais je vois cependant une utilité (si si)à ses sorties répétées : il montre quel est le vrai visage de l'UMP.

  5. Lyonnaise - 22 mai 2010

    'je ne demande pas l’interdiction du film' Il a sans doute oublié* que la France était une démocratie.*oubli ou regret, à vous de trancher. Mais dans son cas, c'est chronique.

  6. Gégé - 22 mai 2010

    Oui, la France est une démocratie. On peut être d'accord avec Meunier.

  7. Lyonnaise - 22 mai 2010

    ...Absolument, d'ailleurs, on ne peut qu'être ravi que le Rhône compte parmi ses représentants à l'Assemblée un tel humanisme. D'ailleurs, puisque Lyon Capitale évoque Lionnel Luca je pense que M. Meunier a trouvé son équivalent dans les Alpes Maritimes ou inversement...Ce Monsieur Luca a tout pour plaire à P. Meunier, voici en bref les meilleurs extraits de ses prises de position sur sa fiche wikipedia :'Lionnel Luca est favorable à l'application de la peine de mort pour les auteurs de certaines infractions. Il déclare d'ailleurs en 1997 : « La seule façon d’empêcher la récidive des crimes sexuels est la peine de mort »[4].''Lionnel Luca avait déclaré en décembre 2005 que sans « la colonisation, ni Léon Bertrand ni Azouz Begag ne seraient ministres de la République française »[5]. Le député avait également affirmé que « ceux qui aux Antilles font toute sorte d'amalgames avec l'esclavage ne crachent pas sur le RMI des anciens colonisateurs »[6].'(A propos de réfugiés afghans) '« Je trouve un petit peu indécent qu’on s’apitoie sur leur sort quand au même moment nos soldats se battent pour leur liberté. S’ils étaient des hommes, ils se battraient aussi pour leur liberté, sur leur territoire »[7].'

  8. Dois-je avoir honte d’être français par bienséance - 22 mai 2010

    Il a pas tord dans le sens où le jeune français que je suis en a marre de sentir une pression dans le sens où je devrai avoir honte de tel ou tel action de mes aînés etc.... Dans cette affaire, personne n'est blanc que ça soit coté algérien ou coté français, c'était une guerre civile. Par contre ce qui est sûr c'est qu'en Algérie actuelle, le gouvernement n'hésite jamais à jouer sur le méchant français pour satisfaire la rue quand ça va mal. Et les répercutions en France sont les expressions du genre 'sale français' qu'on entend par-ci par là...Il faudrait un film qui parle des Pieds-Noir aussi... ca serait bien et des harkis! Je me demande la réaction de certains ha oui.. Apologie du colonialisme et du racisme etc... In pourrait retourner l'argument de dénie de génocide???

  9. Hakim - 22 mai 2010

    Mais dans quel monde vivez-vous ?!Le chômage exploses, les déficits publics publics atteignent des records et 2 députés UMP ont du temps et de l'énergie pour communautariser et exhumer des séquences douloureuses de notre Histoire ?!Il est insupportable d'être une fois de plus les spectateurs d'élus qui utilisent la législation ou l'Histoire à des fins politiciennes. Car il s'agit bien de cela ici.M. Meunier cherche, une fois de plus, à s'exprimer dans les médias à travers l'exploitation de polémiques dangereuses et inutiles.

  10. grandlyonnais - 22 mai 2010

    En fait, on veut bien entendre la vérité, mais pas toute la vérité, pas celle que l'on glisse sous le tapis pour ne pas la voir ..... parce qu'elle dérange et que l'on n'a plus d'arguments dans le magasin pour y faire face !c'est plutot comme cela la démocratie à la façon 'HAKIM' que j'ai eu l'occasion de lire ici à plusieurs reprises et qui n'a de cesse de cirer les pompes des 'petits barons' locaux.

  11. grandlyonnais - 22 mai 2010

    Prochaines élections au poste suprême : resultats probables :DSK Président de la république colomb premier ministre (il y croit fort !) LYONAISE ministre de la propagandeelle y travaille ! de tout son coeur !

  12. Hakim - 23 mai 2010

    'cirer les pompes', 'propagande'... @u fan club de Philippe Meunier, l'humaniste de l'Est Lyonnais.Ca vole de plus en plus haut. Répondez donc sur le fond : ça ne vous chagrine pas qu'un député passe son temps à sauter sur la première polémique communautariste venue ?Moi si.Quant'à vos sempiternelles accusations selon lesquelles toutes les personnes qui jugent que la municipalité fait du bon boulot sont des groupies ou des permanents, je doute que cet écran de fumée masque la platitude de vos arguments...

  13. Gégé - 24 mai 2010

    Euh Hakim, votre défense de la Mairie PS est un peu plate aussi, sans vous offenser: Collomb: PS, gentil, bon travail, ami, bisounours Meunier: UMP, vilain, pas beau, méchant, gargamel

  14. Hakim - 26 mai 2010

    @GégéMeunier représente la politique dans ce qu'elle peut avoir de pire, tout simplement.

  15. radine - 26 mai 2010

    eh bien oui, monsieur Meunier, toujours à l'affut d'une declaration qui fera du buzz et lui permettra de se positionner comme l'opposant principal à la gauche des banlieues. Il y a eu quelques abus dans la repression de la droite française à l'egard des algeriens qui osaient vouloir sortir de leur statut de sous proletaire colonisé (ouvriers agricoles ou autres en algerie, oubliés de la croissance d'après guerre logés dans des foyers indignes).. rappelez vous.... il y a eu setif en algerie, il y a eu la nuit noire à paris, et des 'ratonnades' (chasse aux 'ratons' comme on les appelait) des 2 cotes de la mediteranée.. les nouveaux revisionnistes de notre droite de 2010 nient tout cela et glorifient, comme au XIXeme siecle, le role pacificateur du colonialisme...logique après le debat sur l'identite nationale! bouchons nous les narines!!

  16. jmcalther - 27 mai 2010

    Meunier parle d'un film qu'il n'a pas vu... Remarquez depuis le départ ce professionnel de la politique qui n'a jamais travaillé dans le monde réel joue sur une partition proche du FN. Conviction ou électoralisme ? Un peu des deux, sachant que son absence de travail sur le terrain lui a déjà coûté une claque aux municipales.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut