Hommage à Jean Moulin perturbé : Collomb choqué

Gérard Collomb s'est exprimé pour la première fois sur les perturbations de la cérémonie en l'honneur de Jean Moulin, le 21 juin dernier. Il s'est déclaré choqué "que l'on profane une cérémonie du souvenir", après l'intervention de Christophe Geourjon sur ce même sujet.

Votée ce lundi au Conseil municipal, l’exonération des droits d’entrée au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation, à l’occasion de la Journée à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux Justes de France, dimanche 21 juillet 2013 prochain, a entraîné des réactions en chaîne.

Non sur la gratuité du Centre en ce jour du souvenir, mais sur l’hommage rendu à Jean Moulin à Montluc le 21 juin dernier en présence du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

La colère de Christophe Geourjon

Christophe Geourjon, du groupe Centristes et démocrates pour Lyon – UDI, a ouvert le bal. Dénonçant "la manipulation de la mémoire des Résistants par une vingtaine d’éléments extrémistes", il a enjoint la majorité à "passer à l’action au plus vite pour couper l’herbe sous le pied de ces groupuscules".

Et d’insister : "Rien ne peut justifier ni expliquer un tel comportement d’insulte à la République. Or, la loi sur le mariage pour tous est devenue un simple prétexte de réunion pour les extrêmes, qui ne se battent plus depuis longtemps contre ce sujet, mais sur beaucoup d’autres en même temps et veulent sortir renforcés de cet amalgame."

"J'espère que cela ne se reproduira pas"

Une charge en bonne et due forme contre les autres centristes du conseil municipal plus bienveillants envers la Manif pour tous, assis sur les bancs de l’UDI. Une charge qui a surtout permis à Gérard Collomb de réagir à son tour.

"Ce qui s’est déroulé le 21 juin au mémorial de la prison de Montluc est un pur scandale, a tonné le sénateur-maire. On peut avoir les opinions que l’on veut sur tel ou tel sujet, mais que l’on profane ensuite une cérémonie du souvenir ! C’est la première fois depuis que je suis dans ce fauteuil ! Et j’espère que cela ne se reproduira pas…" A coup sûr, les cérémonies d’hommage du 21 juillet au CHRD seront scrutées avec attention.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut