Illustration Homeopathie © Tim Douet

Homéopathie : à Lyon, Boiron menace de saisir le Conseil d'Etat

Face au déremboursement de l'homéopathie qui arrivera en 2021, le Lyonnais Boiron sort les crocs et menace de saisir le Conseil d'État "pour excès de pouvoir".

La bataille autour du déremboursement de l'homéopathie est loin d'être terminée pour Boiron, même s'il est programmé pour le 1er janvier 2021 (après une phase intermédiaire où l'homéopathie sera remboursée à hauteur de 15 %). La directrice générale de Boiron, Valérie Lorentz-Poinsot, hausse le ton dans une interview donnée à nos confrères du Monde. Elle y dénonce un "massacre organisé" et souhaite en appeler au président Emmanuel Macron : "Il a changé d’avis sur le carburant ou le glyphosate ; il est possible qu’après discussion, il évolue sur l’homéopathie, car je pense qu’il n’a pas tous les éléments". Elle menace également de porter l'affaire devant le Conseil d'État pour "excès de pouvoir". "Il est encore temps pour la ministre et le chef de l’État de revenir sur cette décision", conclut-elle.

Depuis le début, Boiron se livre à un intense lobbying pour le maintien du remboursement et devrait donc continuer ces prochaines semaines. La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé le déremboursement de l'homéopathie suivant l'avis de la Haute Autorité de santé qui avait estimé son "efficacité", "insuffisante".

à lire également
La préfecture a décidé d'abaisser les vitesses maximales autorisées dans la métropole de Lyon mais n'a pas choisi d'instaurer la circulation différenciée pour cause de Fête des lumières et de mouvements sociaux. 
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut