Saint-Genis-Laval_50148_L-Entree-de-l-Hopital-Henry-Gabrielle

Henry-Gabrielle : le comité de défense écrit à Hollande

Le comité de défense de l'hôpital Henry-Gabrielle a écrit au président de la République pour lui demander d'intervenir dans le dossier de cet hôpital spécialisé dans la prise en charge des personnes handicapées.

Pour la deuxième fois, le comité de défense de l'hôpital Henry-Gabrielle vient d'adresser une lettre à François Hollande. Il souhaite l'alerter sur la mise en place d'un ratio d’admission d’un patient lourd pour 2 patients légers”au sein de l'hôpital, spécialisé dans la rééducation des personnes handicapées suite à un grave accident traumatique ou découlant d’un fait pathologique. Cette décision faite suite à la suppression de postes d'infirmières et d'aides soignantes au sein de l'établissement, après la diminution des aides allouées par l'agence régionale de santé.

Monsieur le Président, nous vous demandons d’intervenir pour que, dans notre pays, aucun patient handicapé ne soit victime de discrimination à l’entrée de l’hôpital public pour qu’il puisse commencer sans délai une rééducation indispensable. Et aussi , envisager de pouvoir reprendre une éventuelle activité professionnelle, thème dont votre implication dans la semaine organisée par l’ADAPT, témoigne de l’importance que vous lui accordez”, interpelle le comité de défense qui continue : “Monsieur le Président, le 29 octobre 2014, Le ministère, à l’occasion de la Journée Mondiale de l’AVC , lançait la campagne : 'AVC, Agir Vite C’est important'. Sur le site du ministère on peut lire 'En France, 130 000 nouveaux cas d’AVC surviennent chaque année, dont 25 % chez les moins de 65 ans. L’AVC est la première cause de handicap acquis chez l’adulte'. Ce constat est édifiant,mais les lits (pourtant prévus sur notre établissement) pour des patients jeunes victimes d’AVC ne sont toujours pas ouverts. Les suppression de postes soignants, le 'quota d’admission', des lits qui n’ouvrent pas, tout cela est en contradiction avec le constat du ministère”.

* Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut