Grève des agents de la ville de Lyon : la suite sera décidée mardi

Alors qu'un sit-in de protestation des agents de la ville de Lyon s'est tenu ce vendredi devant l'Hôtel de Ville, la grève se poursuit ce week-end et un préavis a d'ores et déjà été déposé pour annoncer un mouvement de grève dans les crèches municipales le 18 mai.

Le mécontentement chez les agents de la ville se poursuit après une deuxième journée de grève ce vendredi. Si le second tour des élections présidentielles ce dimanche ne devrait pas être impacté par ce mouvement de grève, certains équipements sportifs et culturels gérés par la Ville pourraient ne pas ouvrir leurs portes ce week-end. Selon l'intersyndicale qui a appelé à mouvement de grève (CGT, CFDT, Unsa, SUD, FO, CFTC, UGIT-CGT et Unicat de la Ville de Lyon et du CCAS) 170 personnes étaient en grève dans les crèches municipales ce vendredi contre 123 la veille. Ce mardi, l'intersyndicale a prévu de se réunir pour convenir de la suite du mouvement de grève et indique que les négociations tenues ce vendredi n'ont pas débouché à un quelconque accord. Ce vendredi, un tiers des cantines de la ville était également fermée pour protester.

"Allo Gérard Collomb, ici Lyon !"

Le conseiller municipal d'opposition et président du groupe Les Républicains et Apparentés, Stéphane Guilland, a diffusé un communiqué dans l'espoir d'attirer l'attention du sénateur-maire de la ville, Gérard Collomb. Le titre, "Allo Gérard Collomb, ici Lyon !" donne le ton. "Pendant que le sénateur-maire de Lyon passe son temps à discourir sur les plateaux de télévision avec un résultat plus ou moins probant, les Lyonnaises et les Lyonnais continuent de subir les désagréments de la grève des agents municipaux". Le conseiller rappelle que l'opposition à plusieurs fois réclamé "la mise en place d'un service minimum" pour éviter que "les parents d'élèves [soient] une fois de plus pris en otage". Il s'interroge également sur le devenir de la situation "quand il faudra parler du passage aux vraies 35 heures non faites aujourd'hui comme le recommande le gouvernement dans une récente circulaire et comme le propose le candidat du Sénateur-Maire de Lyon" et demande si "le sénateur-Maire de Lyon a prévu par hasard de s'occuper des affaires de la ville dont il est maire".

1 commentaire
  1. grandlyonnaise - sam 6 Mai 17 à 11 h 52

    Le baronnet local COLLOMB ne s'est jamais préoccupé de Lyon, cela fait bientôt 15 ans qu'il vend aux étrangers le patrimoine Lyonnais et qu'il enrichit tout son réseau, il n'a aucun respect pour les agents et le contribuable Lyonnais honnête. Il n'a que des postures d'intérêts personnels et il use de tous les moyens pour cela, sans foi ni loi.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut