Easy Jet @Kenfilding

Grève à EasyJet : journée noire pour le 31 décembre

Les prévisions de la compagnie low-cost sont tombées pour la veille du jour de l'an. La grève devrait être très suivie sur l'aéroport Lyon Saint-Exupéry. 20 vols seront annulés et six autres perturbés.

Le mouvement de grève du personnel navigant commercial (PNC) d'EasyJet prend de l'ampleur. Alors que dix liaisons étaient annulées sur l'aéroport Saint-Exupéry pour la journée du 26 décembre, ce sera le double pour celle du 31.

20 vols sur la quarantaine de liaisons quotidiennes assurées par la compagnie britannique seront en effet annulés. Six autres vols seront reprogrammés. La journée s'annonce donc difficile pour les clients de la compagnie.

L'aéroport de Lyon est l'un des plus touchés. Pour comparaison, seulement quatre liaisons de plus sont supprimées sur l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle. La SNPC-FO, par la voix de Julien Jean, responsable syndical, affirme que "85 % du personnel navigant sera en grève le 31 décembre".

Cette grève à l'initiative des deux principaux syndicats du PNC, le SNPC-FO et l'Unac (Union des navigants de l'aviation civile) a pour but de protester contre la ponction d'un bonus de fin d'année et des changements de plannings au dernier moment.

Des vols remboursés ou remplacés

La compagnie a affirmé dans un communiqué que : "Les passagers dont les vols sont concernés par la grève sont actuellement contactés par easyJet et pourront être intégralement remboursés ou effectuer sans frais une nouvelle réservation afin de réorganiser leurs déplacements."

EasyJet a également invité ses passagers à se renseigner sur son site avant de se rendre à l'aéroport.

Du point de vue des revendications des salariés, la direction ne répond toujours pas se contentant de la formule lapidaire devenue habituelle : "EasyJet reste ouvert à la discussion et s’engage à trouver une solution appropriée avec les syndicats".

Un début de négociation ?

Selon Julien Jean, une visioconférence entre syndicalistes et membres de la direction a eu lieu ce mardi après-midi vers 16 heures. "Les représentants de la direction ont reconnu qu'il y avait des problèmes" affirme-t-il.

Une réunion bipartite serait donc prévue pour le 7 janvier prochain avec comme objectif, selon le syndicaliste, de faire "un état des lieux des problèmes de la compagnie".

Il a confirmé par ailleurs que la grève des 31 décembre et 1er janvier était maintenue avant d'annoncer la couleur pour le premier jour de 2015 : "On flirtera avec les 100 % de grévistes". La direction a déjà appris qu'une liaison était perturbée pour le 1er janvier. Elle donnera demain ses prévisions pour la journée du premier.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut