Thierry-Braillard_image-gauche
Tim Douet

Football : le Lyonnais Thierry Braillard plaide pour une ligue fermée

L'ancien adjoint aux sports de Gérard Collomb milite pour la création de ligues fermées dans le sport professionnel après la crise du coronavirus. 

Alors que le Championnat de France de football est arrêté depuis le 8 mars et qu'il pourrait ne pas reprendre, de nombreux clubs s'inquiètent sur leur survie financière. Pour Thierry Braillard, ancien adjoint au sport de la ville de Lyon et secrétaire d’État chargé des Sports (Le Monde), la création de ligues fermées (comme la NBA) serait une solution. “La ligue fermée irait à l’encontre du modèle français du sport, mais les entreprises qui ont beaucoup investi et qui vont perdre de l’argent vont avoir besoin d’être sécurisées davantage. Aujourd’hui, suite à l’arrêt Bosman de 1995, on est dans une mondialisation et surtout une européanisation du football. On peut refuser sur le plan de l’éthique, mais c’est un choix qu’il faudra assumer si nos voisins espagnols, allemands et italiens y viennent”, a-t-il déclaré dans une interview publiée par FranceTV sport.

Et d'ajouter : “Ce problème n’est pas franco-français, c’est une question surtout européenne. Le rugby travaille déjà dessus. Le basket va se reposer la question, il devait y avoir une montée et trois descentes là, avec la crise, certains se diront “On perd de l’argent et en plus on descend, quel intérêt ?” Il y a cet instinct de protection qui va rentrer en ligne de compte."

La création de ces ligues entraînerait en effet la fin du système de promotion et de relégation dans les championnats d'élite français. Depuis de nombreuses années, les plus grands clubs de football européens réfléchissent à la mise en place d'un tel championnat qui supplanterait les championnats nationaux et la Ligue des champions. La crise du coronavirus actuelle ébranle les modèles économiques des clubs de football qui doivent gérer leur masse salariale malgré l'absence de recettes de matchs, de revenus des droits TV et des compétitions. Comme l'écrit Jérome Latta dans Le Monde, cette crise pourrait aboutir à deux scénarios opposés : “une révolution partageuse ou la stratégie du choc  (…) redonnant une consistance à la création d’une ligue européenne privée”. C'est visiblement pour cette seconde option que l'ancien secrétaire d’État de François Hollande a tranché. 

Le 27 janvier dernier Thierry Braillard a dit au revoir à la vie politique lors de son dernier conseil municipal (lire ici). Il va désormais se consacrer à son activité d’avocat et de conseil. Son nom a notamment été cité dans les dossiers de reprise des clubs des Girondins de Bordeaux et du FC Nantes ces dernières années.

à lire également
1 commentaire
  1. Georges Marchais - 6 avril 2020

    on s'en fiche du sport, on veut sortir en paix

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut