Fichage des musulmans à la Région : Le violent communiqué du FN

Dans ce mail, un policier demandait "pour le compte de l'association des maires de France" si la Région avait "des agents de confession autre que chrétienne". (lire notre article).
Le groupe FN du Conseil Régional qualifie de "tartuffes" tous ceux qui "s'insurgent" contre ce fichage. C'est "oublier l'actualité parce qu'il ne semble pas que ce soient des chrétiens qui fêtent la fin du "jeûne" en cassant, brûlant, caillassant". Plus loin le communiqué veut rappeler à la "gauche" que le "fichage de la fonction publique, en 1902, a été décidé dans un but "républicain" par le "bloc des gauches"'. Et de conclure : "Il est vrai que la Gauche souhaitait à l'époque lutter contre les religions ! Or son but actuel est de soutenir l'invasion de notre Patrie et la destruction de notre culture et de nos valeurs par un islam dont on reconnaît facilement la tolérance, le respect des droits de l'homme et la liberté là où il est au pouvoir : Arabie Saoudite, Iran, Soudan, Afghanistan... nos banlieues, et bientôt notre pays entier, avec la bénédiction des Loges (maçonniques) et de la Gauche ?"
Le président du groupe FN à la Région, Bruno Gollnisch, étant à Bruxelles, il n'avait pas eu connaissance du communiqué avant notre appel. Après l'avoir lu, il l'assume cependant : "Ce n'est pas un communiqué sobre dans le style, mais sur le fond les références historiques sont indiscutables'. Le communiqué, précise-t-il, a été écrit par l'équipe du FN à la Région et son responsable de la communication, qui 'est habilité à s'exprimer au nom du groupe des élus FN'.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut