Palais de justice de Lyon © Tim Douet
Palais de justice de Lyon © Tim Douet

Fête sur les quais de Saône : les deux organisateurs convoqués devant le tribunal correctionnel de Lyon fin avril

Les deux frères à l’origine de la fête sauvage sur les quais de Saône le 30 mars, qui s’étaient rendus à la police le 2 avril, ont été déférés au parquet de Lyon ce samedi.

Un an de prison et 15 000 euros d’amendes, voilà ce que risquent les deux frères de 26 et 22 ans qui ont organisé une fête sauvage sur les quais de Saône le 30 mars. Déférés au parquet ce samedi, ils sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Lyon le 27 avril pour mise en danger de la vie d’autrui et rassemblement interdit sur la voie publique.

Les deux vingtenaires s’étaient rendus au commissariat du 2e arrondissement de Lyon le vendredi 2 avril. Placés en garde à vue, ils ont reconnu avoir lancé une invitation à un "apéro sonore sur les quais de Saône" en début d’après-midi, le 30 mars, via le compte Instagram de leur association culturelle, EX-TERRE. 300 personnes ont répondu à leur invitation. Un succès dont ils se sont dits surpris, tout en admettant que le compte de leur association compte 900 followers.

Dans l’attente du jugement ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Ils ont interdiction de gérer leur association, EX-TERRE, également poursuivie en tant que personne morale et de paraître sur les berges de la Saône et du Rhône.

4 commentaires
  1. Jol - sam 3 Avr 21 à 19 h 43

    et un TIG dans les hopitaux ? pour eux et les participants !!!

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 4 Avr 21 à 10 h 28

      et ils vont avoir droit à quelles sanctions, ceux qui à Paris organisent des repas de luxe comme le montre le reportage d'M6 sur ce sujet ?

      Signaler un commentaire inapproprié
  2. Jol - dim 4 Avr 21 à 10 h 50

    à abolition de la monnaie l'un n'empeche pas l'autre tous meritent d'etre sanctionnés
    la à lyon le nombre à plus d'impact
    il montre à la foirs le non respect des autres et le manque d'imagination

    on doit à ces boulets d'etre privés des berges de saone , oh ils y avaient pas pensé?????

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 4 Avr 21 à 11 h 50

      oui, l'un n'empêche pas l'autre, surtout dans un système judiciaire où tout le monde est sensé être soumis aux mêmes lois. Mais on peut tenir les paris : qui va s'en prendre plein la tête et qui n'aura aucun problème ? 🙂
      Dans d'autres pays, les politiciens démissionnent à la moindre faute.

      Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut