Fête des Lumières 2008 : Les Nuées, Place du Change

A l'origine, deux scénographes : Leslie Garcias et Mathilde Megan. L'idée de départ : proposer un projet sans lumière pour la fête des Lumières... Ces deux jeunes femmes, en observant ce qui se passait " autour des lumières ", se sont intéressées aux insectes, répugnants et à la fois esthétiques, qui gravitent autour des lampadaires. Elles les mettent en scène, place du Change, autour des lampes, dans une cabine téléphonique ou encore aux fenêtres d'un immeuble. Du point de vue métaphorique, les créatrices ont chacune leur point de vue. Pour Leslie, c'est un projet écologique, qui accuse la destruction des écosystèmes. Ses insectes tourbillonnent autour de la lumière, perdent leur sens de l'orientation et finissent par mourir. " Cette danse macabre est poétique mais aussi critique face à la société de consommation qu'est la notre. " Mathilde compare ces insectes aux humains qui s'excitent autour de la lumières et s'épuisent à faire des choses superficielles toute la journée.

Lyon 5ème, place du Change.

à lire également
La Fête des Lumières, prévue début décembre à Lyon, est en grand danger en pleine épidémie de coronavirus. Concrètement, elle ne pourrait pas avoir lieu actuellement. Mais en décembre... peut-être. La mairie de Lyon veut encore y croire.
Faire défiler vers le haut