Explosion à Lyon (photo Antoine Merlet)

Explosion à Lyon : le parquet recadre Collomb et Castaner sans les citer

Dans un communiqué de presse, le procureur de la République de Paris a remis les choses au clair concernant l'enquête autour de l'explosion à Lyon et recadre ainsi Christophe Castaner et Gérard Collomb qui ont multiplié les interventions médiatiques.

"Le procureur de la République de Paris rappelle que l'enquête ouverte à la suite des faits commis à Lyon vendredi soir est couverte par le secret et qu'en application de l'article 11 du code de procédure pénale, il est le seul à pouvoir rendre publics des éléments objectifs tirés de la procédure ne comportant aucune appréciation sur le bien-fondé des charges retenues contre les personnes mises en cause", Rémy Heitz, procureur de la République.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et le maire de Lyon Gérard Collomb ne sont pas cités, mais il s'agit clairement d'un recadrage direct par le parquet. Depuis lundi, les deux hommes multiplient les communications médiatiques sur l'arrestation du principal suspect dans l'affaire de l'explosion rue Victor Hugo à Lyon. Ce mardi matin, Christophe Castaner avait conseillé à Gérard Collomb "de ne pas trop parler", tout en indiquant "Je n'ai pas de doute sur le fait que nous avons actuellement en détention le responsable".

Vendredi, treize personnes ont été blessées dans l'explosion d'un colis piégé à Lyon. Le principal suspect, un jeune ressortissant algérien de 24 ans, a été arrêté lundi. On ignore toujours le mobile de cette attaque.

 

Explosion à Lyon  : le faisceau d'indices se resserre autour du suspect

à lire également
Le compte unique qui permet d'accéder à tous les services des transports en commun lyonnais, ce n'est pas pour maintenant. Si TCL multiplie les initiatives, l'utilisateur doit multiplier les comptes et applications pour y accéder.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 28 mai 2019

    Les puissants politiques ne respecteraient pas l'article 11 du code de procédure pénale ???
    .
    Comme c'est étonnant...
    Et comment Monsieur Collomb a pu avoir accès aux informations ? Est-ce qu'il ne faudrait pas faire une enquête comme pour les journalistes dont on menace abusivement la fonction lorsqu'une police spécialisée exige de connaître leurs sources ?
    🙂

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut