Crocodile du Nil gueule ouverte

Été : le rebond du tourisme régional

78 % des professionnels font état d'une bonne fréquentation estivale, supérieure à celle de 2009. Les sites lyonnais apparaissent en retrait par rapport à l'Aiguille du Midi, Walibi et la Ferme aux crocodiles, qui se taillent la part du lion.

Ils ont travaillé mais ils sont particulièrement contents de leur été. Ce jeudi, en partenariat avec l'institut Ipsos pour la troisième année consécutive, Rhône-Alpes tourisme a présenté un premier bilan réalisé sur la foi des impressions d'un panel de professionnels du tourisme. 471 d'entre eux ont répondu à l'enquête (pour un total d'environ 780 000).

Pour 79 % d'entre eux, la fréquentation estivale 2010 a été bonne avec un taux moyen d'occupation de 60 %. À la peine en mai (44 %), elle s'est redressée en juillet et août. Comparée à l'an passé, elle a augmenté de 1 % à 79 %. Parmi la clientèle, les Franciliens sont en tête, juste devant les Rhônalpins ; quant aux étrangers, ce sont les Néerlandais qui atteignent le haut du panier. En général, quatre séjours sur dix sont utilisés pour du sport, la randonnée pédestre arrivant en tête. Dans les points positifs, les professionnels rhônalpins se réjouissent d'une fidélisation de la clientèle (de plus en plus étrangère à la région ou au pays) et d'une météo très clémente. Quant au côté négatif, ils regrettent le raccourcissement des séjours, des clients moins dépensiers et une fréquentation en dents de scie.

À Lyon, le Musée des Beaux-Arts est le plus prisé

Dans le Rhône, 78 % des établissements font état d'une bonne fréquentation, ressentie comme supérieure par rapport à 2009 pour 42 % d'entre eux. En août, pour la clientèle, les visites de sites touristiques, de villages ou de musées arrivent en tête, devant les activités sportives et de loisirs. À Lyon, parmi les sites payants, le Musée des Beaux-Arts (295 000 visiteurs en 2009), l'Institut Lumière (187 000) et l'aquarium à La Mulatière (134 000) sont les plus prisés. Une goutte d'eau par rapport aux résultats affichés par l'Aiguille du Midi (800 000) et Walibi Rhône-Alpes (Les Avenières, Isère) (400 à 500 000).

La troisième marche du podium est occupée par la Ferme aux crocodiles de Pierrelatte (Drôme), une performance pour un établissement qui fête ses seize ans d'existence. Le site comptabilise 320 000 visiteurs annuels, des gens principalement venus de Rhône-Alpes, du Languedoc-Roussillon et de PACA. À proximité de deux sorties d'autoroute et de nombreux sites touristiques comme les Gorges de l'Ardèche, ce sont pas moins de 160 000 visiteurs qui sont ainsi venus en juillet-août voir les quelque 600 espèces animales et 400 espèces végétales, selon les chiffres de la Ferme. "Cet été s'est très bien passé ; on a été en hausse par rapport à 2009", se réjouit Marie-Charlotte Mathias, en charge de la communication de l'établissement.

-------------------------

* Sondage réalisé auprès de 471 professionnels du tourisme interrogés par trois fois sur juin, juillet et août.

à lire également
Prison de Montluc
À l'occasion des Journées européennes du patrimoine, qui se dérouleront à Lyon ce 15 et 16 septembre, voici les lieux qui ouvrent exceptionnellement leurs portes pour le week-end.
1 commentaire
  1. jm calther - 30 août 2010

    Moins polluant, plus local, le tourisme régional c'est le développement durable !

  2. lyonnais - 30 août 2010

    Et comment font les touristes étrangers pour venir jusqu'à nous, ils viennent en pédalos ? mon cher jm calther. Et en plus vous ne voudriez que du tourisme local ou limitrophe à notre région, oh le vilain.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut