Le Rhône vu du pont Raymond Poincaré (©Google streetview)

Energies vertes : Lyon lance une ferme d'hydroliennes sur le Rhône

Quatre hydroliennes ont été installées sur la commune de Caluire afin d'exploiter la puissance du Rhône. Elles devraient permettre produire un gigawatt-heure d'électricité chaque année.

Un bon exemple de filières alternatives pour la production d'énergie. Plus d'un siècle après la disparition des bateaux-moulins sur le Rhône, les Lyonnais vont de nouveau utiliser des turbines pour récupérer la force du fleuve. Quatre hydroliennes ont ainsi été installées à Caluire en début de semaine. Elles devraient permettre de produire un gigawatt-heure d'électricité chaque année, soit l'équivalent de la consommation de 400 foyers. Un début.

Vert et local

Le projet a coûté 1,5 millions d'euros. Il fait suite a un appel à projets lancé en 2015 par les Voies navigables de France. Appel remporté par un duo d'entreprises locales. Le Grenoblois Hydroquest a conçu et réalisé les hydroliennes alors que le Lyonnais Hydrowatt, branche hydroélectrique du groupe Unit-e, exploitera la "ferme" durant les 18 prochaines années. L'installation a été financée par les deux entreprise, une banque et l'Union européenne à travers la Région.

Construites à Cherbourg, les quatre hydroliennes étaient assemblées depuis plusieurs semaines au port Edouard Herriot. Elles ont ensuite été transportées sur le fleuve jusqu'au site de la "ferme", sur une partie non navigable, en amont du pont Poincarré, entre le Parc de la Feyssine et celui de Saint-Clair, où elles ont été immergées en début de semaine. Les quatre turbines de deux étages sont arrimées au fond du fleuve et protégées par deux grandes barge à la surface. Les matériaux utilisés sont suffisamment robustes pour résister au choc avec les objets charriés par les eaux, assure Hydroquest.

"Nouvelle filière industrielle française"

La société a testé ses hydroliennes sur la Loire, à Orléans, depuis 2015. D'autres installations sont prévues sur les grands fleuves français, la Garonne notamment. Hydroquest prévoit aussi l'implantation d'une hydrolienne marine au large des Côtes d'Armor. Mais le projet le plus ambitieux devrait être réalisé dans la région avec avec l'installation de 39 hydroliennes dans l'Ain, en amont du barrage de Génissiat, courant 2019.

Hydroquest parle d'une "nouvelle filière industrielle française" et loue un procédé propre et plus efficace que d'autres énergies vertes. Pas d'émission de gaz à effet de serre une fois l'installation bouclée, pas de pollution aquatique, pas besoin d'infrastructure et pas de nuisance sonore... Les fermes hydroliennes n'auraient que des avantages selon la société. La production de la ferme de Caluire doit permettre d'éviter 300 tonnes de rejet de CO2.

 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut