Le feu est désormais maitrisé et circonscrit sur les contreforts de la Chartreuse après avoir détruit plus d’une centaine d’hectares. (Crédit SDIS)

En Isère, le feu est "fixé" après avoir détruit plus de 100 hectares

Le feu qui avait démarré vendredi 5 août sur les contreforts de la Chartreuse, en Isère, est fixé depuis mardi soir après avoir détruit plus d’une centaine d’hectares.

Provoqué par la foudre vendredi 5 août en fin d’après-midi sur les contreforts du massif de la Chartreuse, le feu qui s’est ensuite développé sur des zones non habitée des communes de Voreppe et La Sure-en-Chartreuse, à flanc de montagne (620 m d’altitude) et boisé, ne progresse plus. Depuis mardi 9 août dans la soirée l’incendie "est fixé", selon la préfecture de l’Isère. 

Des points chauds sont encore surveillés par les quelque 100 pompiers toujours mobilisés. La situation est désormais "favorable", mais 30 engins restent tout de même sur place en cas de reprise du feu.

Deux routes encore coupées

À ce stade trois pompiers ont été "légèrement blessés" en intervention, mais les flammes n’ont fait aucun blessé au sein de la population et "aucune habitation ni entreprise" n’a été affectée, précise-t-on du côté de la préfecture. Au total, près de 170 personnes ont dû être évacuées des hameaux Malossane, Les Balmes et Le Bourget sur la commune de Voreppe, ainsi que le hameau Les Barniers-Les Côtes de La Sure-en-Chartreuse. "Les habitants ont été relogés dans leurs familles principalement", ajoute-t-on de même source.

Les routes départementales 520A, entre Voreppe et Pommiers-La-Placette et 1075, entre La Buisse et Voreppe, sont toujours coupées afin de permettre l'intervention des pompiers. 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut