© Isacile
Article payant

Éducation : Comment aider son ado à faire des choix éclairés

Savoir faire les bons choix n’est pas inné. Et les parents ont un véritable rôle à jouer pour aider l’adolescent à devenir autonome dans ses prises de décision. Quelles clés lui donner pour qu’il reconnaisse ce qui est bon pour lui, et pour les autres ? Comment lui apprendre à développer cette compétence, indispensable à sa réussite et à son bien-être ?

Fréquentations, hygiène de vie, utilisation des réseaux sociaux, gestion du travail scolaire, orientation… La vie d’un enfant, et surtout d’un adolescent, est jalonnée d’événements plus ou moins délicats face auxquels il doit faire preuve de discernement pour prendre soin de lui – sans oublier les autres. Cela commence avec des sujets légers : “Est-ce que je fais de l’escalade (ce qui me plaît vraiment) ou du foot pour être avec mes copains ?” “Je m’habille à la mode, pour me fondre dans la masse, ou j’assume mes goûts ?” Plus le jeune grandit, plus il est confronté à des choix importants, qui pour certains flirtent avec la mise en danger d’eux-mêmes, ou d’autrui. “On me propose de l’alcool alors que je n’en ai pas envie, dois-je accepter pour faire comme mes copains ?” “Je suis témoin d’un harcèlement, est-ce que j’ose en parler ou je me protège en fermant les yeux ?” Pas si simple…

L’informer

“En tant que parent, on a tendance à imaginer que concernant la drogue, l’alcool, le harcèlement, la sexualité ou encore les réseaux sociaux, son propre enfant ne se mettra jamais en danger, souligne la psychologue et enseignante Nathalie Anton*. D’autres, à l’inverse, pensent qu’il faut bien que jeunesse se passe. Et du coup ils n’engagent pas la discussion.” Pourtant, pour aider son enfant à prendre des décisions responsables, la première des choses est de l’informer : prendre le temps de discuter, lui donner les bonnes informations sur les moyens de se protéger, les risques qu’il peut rencontrer… C’est ce qui lui permettra de ne pas se sentir démuni face à une situation difficile, et d’avoir moins de mal à se positionner malgré la pression du moment et des autres.

Il vous reste 77 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut