Évacuation sanitaire en hélicoptère

Des malades du coronavirus transférés par l'armée en hélicoptère ce week-end

Plusieurs malades du coronavirus vivant dans l'est de la France ont été transportées en hélicoptère ce week-end vers des hôpitaux d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce week-end plusieurs hélicoptères NH90 Caïman du 1er régiment d’hélicoptères de combats (RHC) de Phalsbourg ont assuré le transfert d’une dizaine de patients atteints du coronavirus. Plusieurs rotations se sont effectuées depuis le Jura, vers des centres hospitaliers de Clermont-Ferrand et de Grenoble.

“La soute du Caiman, configurée avec du matériel spécifique, peut accueillir deux patients en réanimation. Les patients sont accompagnés par des équipes du SAMU, dont l’équipement est arrimé dans l’hélicoptère et d’un militaire. Le personnel militaire en soute est muni d’équipement de protection fourni par le SAMU, tandis que le poste de pilotage est séparé de la soute par un dispositif de protection mis en place par les équipes spécialisées dans les risques nucléaires, radiologiques, bactériologiques et chimiques (NRBC) du 2e régiment de dragons (RD) en Maine et Loire (49)”, précise le ministère des armées.

Ce week-end, cinq transferts (10 patients)  ont été réalisés par des hélicoptères NH90 depuis des hôpitaux de l’Est de la France vers des hôpitaux situés en Auvergne et Rhône-Alpes et dans des pays frontaliers. 

à lire également
Le bilan n'est pas forcément mauvais ce mardi soir dans les hôpitaux de la région. Oui, il y a plus de patients hospitalisés des suites du covid-19. Mais une légère hausse, bien inférieure à celle enregistrée au printemps. Pour le moment.
Faire défiler vers le haut