Des GoPro pour la police municipale de Rillieux

La police municipale de Rillieux-la-Pape se livre à une première française depuis le début de l’été. Ses agents sont équipés de caméra de type GoPro pour filmer leurs interventions. Le but : pacifier les relations entre policiers municipaux et citoyens. Après deux mois d’essai, la municipalité se dit convaincue : selon elle, la délinquance aurait baissé de 70 %.

Les policiers municipaux de Rillieux-la-Pape ont depuis le mois de juillet une nouvelle arme à leur paquetage : une caméra type GoPro installée sur leur ventre, entre leur arme et leur radio. Il s'agit, dans l'esprit de la Ville de Rillieux-la-Pape, d'une arme de dissuasion.

"L'idée de base, c'était de créer les conditions d'un dialogue courtois chez les agents comme avec les habitants. Dès qu'un policier entre en interaction avec une personne, il lui demande si elle est d'accord pour être filmée. Les rapports sont plus courtois. Les actes d'incivilité ont baissé de 70 % sur cette période et il n'y a pas eu d'outrage à force de l'ordre. Jusqu'à maintenant, nous n'avons enregistré aucun refus d'être filmé", note le directeur de cabinet du maire de Rillieux-la-Pape. Les véhicules de la police municipale sont aussi équipés de caméra.

Un vide juridique

Alexandre Vincendet, le nouveau maire UMP de la commune, tenant d'une droite “décomplexée”, avait annoncé que la lutte contre l'insécurité serait l'une des priorités de son mandat. Son idée, qui est une première en France, se faufile dans un vide juridique. La captation des interventions de police n'est en effet ni autorisée ni interdite.

La Police nationale étudie actuellement l'idée de recourir à ce type d'outils pour identifier des suspects et surtout fournir des preuves irréfutables à la justice.

À Rillieux-la-Pape, les bandes des agents sont conservées 15 jours, comme pour les caméras de vidéosurveillance.

à lire également
1 commentaire
  1. Robes Pierre - 30 août 2014

    quelle est l'utilité d'une police municipale d'autant qu'aujourd'hui elle est souvent armée, une police nationale avec des personnels bien formés sous les ordres du préfet et non pas des maires en mal d'autorité, serait une vision plus républicaine de l'autorité de l'état . Pour les taches administratives, contrôle des marchés, états des voiries ou organisation de festivités locales rétablissons nos vieux Gardes champêtre en limitant le nombre

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut