faits divers arrestation police
Gendarmerie © Tim Douet

Des Bulgares exploités dans des vignobles près de Lyon

Un réseau de traite d'être humain a été démantelé. Les travailleurs bulgares étaient exploités dans des vignobles de la région lyonnaise et de bourgogne. 

Après un an d’enquête de la gendarmerie, la justice a démantelé la semaine derrière un réseau Franco-Bulgare de traite d'être humain. Ces travailleurs étaient exploités dans des domaines viticoles de la région lyonnaise et en Saône-et-Loire, rapporte 20 Minutes. Selon nos confrères, ce serait des ouvriers bulgares qui ont donné l'alerte dans leur pays. Quatre Bulgares, membres du réseau qui fonctionnait via une fausse société de travail temporaire, ont été placés en garde à vue la semaine dernière. Ils sont accusés d'avoir fait travailler illégalement 160 personnes dans des vignobles de la région.

Les travailleurs bulgares étaient payés dans leur pays une fois leur mission terminée. Un salaire qui ne correspondait pas à ce pour quoi ils avaient signé initialement. Selon le quotidien, ils étaient logés en France dans des conditions “indignes, insalubres”. L'enquête se poursuit pour déterminer le rôle de chacun dans ce réseau. La responsabilité de viticulteurs serait aussi en question dans l'existence de ce réseau. 

à lire également
La circulation automobile est très difficile ce mardi soir à Lyon, à la suite de la manifestation des agriculteurs. L'A7 est coupée en direction de Lyon, l'ensemble des axes routiers sont saturés.

Laisser un commentaire

d'heure en heure

d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut