Démission et retour à Lyon : Macron prend acte de la décision de Collomb

Depuis 24 heures, le suspens perdurait autour de la démission de Gérard Collomb. Il l'avait présentée lundi soir au président qu'il l'avait refusée. Dans une interview donnée au Figaro, Gérard Collomb maintenant sa démission. Ce mardi soir, Emmanuel Macron prend acte de cette décision.

Gérard Collomb devrait quitter le gouvernement. Il a, à nouveau, donné sa démission à Emmanuel Macron qui cette fois-ci à "pris acte" de cette décision. Selon l'AFP, Emmanuel Macron trouve "regrettable que Gérard Collomb se soit mis dans la situation le conduisant à devoir démissionner".

Le président attend désormais les propositions du Premier ministre pour un "possible remplacement". Cette démission poursuit ainsi une séquence qui avait débuté le 18 septembre. Dans une interview donnée à L'Express , Gérard Collomb confirmait qu'il voulait quitter le ministère de l'Intérieur après les élections européennes pour se représenter à Lyon en 2020. Face à de nombreuses polémiques sur ses déclarations, Gérard Collomb avait déjà présenté sa démission ce 1er octobre. Le retour de Gérard Collomb est perçu comme imminent à Lyon. Selon nos informations, pendant qu'Emmanuel Macron refusait la démission de Gérard Collomb, ce dernier organisait son retour entre Saône et Rhône. Il a reçu à Paris ce mardi, l'actuel maire Georges Képénékian.

Lire aussi :

Képénékian va laisser sa place de maire de Lyon à Collomb

à lire également
Le projet d'autoroute urbaine de l'Anneau des Sciences n'en finit pas de revenir dans les campagnes électorales de la métropole de Lyon. Si Gérard Collomb est l'un des derniers à soutenir le projet dans son tracé vieux de plus de 30 ans, la communication de ses équipes entretient un étrange double discours sur la question de la pollution liée à l'infrastructure.
Faire défiler vers le haut