Pierre Alain Muet © tim douet 001
© Tim Douet

Déficits : “Le Gouvernement a raison” pour Muet (PS)

Ce mercredi matin, le ministre des Finances, Michel Sapin, a reconnu que la France n’atteindrait pas ses objectifs de réduction des déficits. Pour le député de la Croix-Rousse, Pierre-Alain Muet (PS), “le Gouvernement a raison”.

Ce mercredi matin, le ministre des Finances, Michel Sapin, a reconnu que la France n'atteindrait pas ses objectifs de réduction des déficits. Ceux-ci se maintiendront à 4,4 % du PIB en 2014, contre 3,6 % envisagés dans la loi de finances. Pour le député de la Croix-Rousse, Pierre-Alain Muet (PS), "le Gouvernement a raison de reporter à 2017 la réalisation de l'objectif de 3 % pour ne pas ajouter de nouvelles mesures d'austérité à une stagnation", stigmatisant "des politiques d'austérité menées depuis plusieurs années". Il salue le fait que la piste de la hausse de la TVA ait été (provisoirement ?) abandonnée.

Pour autant, le Lyonnais s'interroge toujours sur l'ampleur du pacte de responsabilité : "Faut-il continuer à programmer 41 milliards d'allègements sur les entreprises dont les effets n'apparaîtront qu'à long terme, en maintenant en contrepartie l'objectif de réduction de dépenses dont l'effet dépressif est immédiat ?" Et d'estimer qu'il "serait plus efficace d'augmenter plus fortement les emplois d'avenir et l'apprentissage et de soutenir l'investissement des collectivités locales, qui est en train de s'effondrer".

à lire également
Pascal Le Merrer, fondateur des Journées de l’économie de Lyon © Antoine Merlet
Entretien avec Pascal Le Merrer, professeur d’économie à l’ENS, qui a fondé, à Lyon, en 2008 les Journées de l’économie, dont la 12e édition s’ouvre le 5 novembre sur le thème “Environnement, numérique, société… la décennie de tous les dangers”. Dix ans durant lesquels les économistes vont devoir “trouver un consensus” pour éviter un retour des populismes.
1 commentaire
  1. Collombitude - 10 septembre 2014

    Collomb a toujours du fric pour les projets inutiles! Si l'argent de nos impôts était mieux utilisé, les collectivités auraient suffisamment de fric: gaspillage pour les accès du grand stade, sur-gaspillage pour le musée du petit Mercier et d'une manière générale pour confluence. Dans le privé,les mauvais gestionnaires sont licenciés, ce n'est pas le cas dans le public, ils sont réélus!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut