gendarmerie
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Déconfinement à Lyon : la gendarmerie met en garde contre les tapages nocturnes

Les gendarmes du Rhône ont constaté de nombreux troubles du voisinage le week-end passé, premier depuis le déconfinement.

De nombreux tapages nocturnes ont été signalés dans l'agglomération lyonnaise et le département du Rhône le week-end passé. Des troubles du voisinage qui ont été sanctionnés par les forces de l'ordre. En cas d'abus vous risquez 68 euros d'amende qui peut être majorée à 180 euros.“Si les bruits sont commis entre 22 heures et 7 heures, ils constituent alors un tapage nocturne. Pour que l'infraction de tapage nocturne soit caractérisée, il n'est pas nécessaire que les bruits soient répétitifs, très intenses, ou qu'ils perdurent dans le temps”, précisent les gendarmes du Rhône 

à lire également
Ce lundi 25 mai, le bilan de l'épidémie de coronavirus dans le Rhône et en région Auvergne-Rhône-Alpes témoigne d'un rattrapage des chiffres après un long week-end. Néanmoins, le virus circule toujours, même faiblement.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut