Capture d’écran 2013-10-28 à 11.11.50

Death in June interdit de Ninkasi Kao mardi à Lyon

Death in June sera privé de Ninkasi Kao. Le préfet a en effet pris vendredi un arrêté interdisant le concert de mardi, prévu initialement à 19h, dans l'établissement situé à Gerland. "Tout rassemblement ou attroupement aux abords de la salle" est aussi proscrit, au cours de ce mardi après-midi. La préfecture invoque "le caractère provocateur de ce groupe de musique rock qui véhicule délibérément des symboles nazis, des noms, des gestes, des images et des chansons qui se rapportent au nazisme et tendent à en faire l'éloge". Le représentant de l'Etat dans le département craint "des troubles à l'ordre public". Il donne aussi une tournure locale à cette décision : le "choc intellectuel et moral très fort pour une partie de la population" dans une ville représentant un "haut lieu de la résistance mais aussi des barbaries nazies".

L'organisateur français de la tournée réagit aux annulations de dates, prononcées aussi à Paris et Cognac. "Les seuls qui usent de méthodes fascistes sont ceux qui veulent interdire le groupe : menaces, chantage, propagande, etc.", affirme-t-il dans un communiqué, se revendiquant "de gauche, favorable à une Europe sociale et solidaire". "Ci-gît la liberté d'expression", conclut le texte. De son côté, le leader du groupe affirme : "je suis un musicien et je ne suis pas impliqué en politique" (lire ici).

2 commentaires
  1. spok69002 - lun 28 Oct 13 à 18 h 57

    affligeant d'interdire ce groupe. en quoi death in june est un groupe nazi ? une fois de plus, il suffit de quelques imbéciles pour faire croire n'importe quoi sur n'importe qui. la liberté d'expression est une de fois de plus bafouée. Si death in june fait référence à un sombre passé et que l'on doit interdire ce groupe à cause de son nom, et bien que dire par exemple des groupes comme New Order, Joy Division, ... Death in June est un groupe néo folk !!!!

  2. LyobRebelle - lun 28 Oct 13 à 21 h 35

    Notre préfet à encore frappé ! Toujours aux ordres des associations bien introduites dans les loges qu'il fréquente. Lui qui viole la loi en rendant les Roms prioritaires pour les logements sociaux et qui s'en vante. J'espère que Death in June reviendra à Lyon quand notre préfet sera parti à Montpellier.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut