Service de soin intensif du Professeur Jean-Christophe Richard (unité Covid-19), à l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon (©MAXPPP/PHOTOPQR/LE PROGRES/Joël PHILIPPON)

Coronavirus : les plus de 60 ans et les hommes sur-représentés dans les réanimations de la région

Le nombre de patients en réanimation reste stable depuis début janvier dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, autour de 400. Âge, sexe... Qui sont-ils ?

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, la prise en charge des malades s'est améliorée. Malgré ça, de nombreux patients sont encore admis chaque jour dans les services de réanimation, en particulier dans une région Auvergne-Rhône-Alpes touchée de plein fouet par la deuxième vague épidémique. Sur les premières semaines de l'année 2021, le nombre de patients dans les services de réanimation reste table, autour de 400. Qui sont-ils ?

Les trois quarts des patients en réanimation ont entre 60 et 80 ans

Sans surprise, les plus âgés sont les plus touchés par les formes graves de COVID-19 alors que les enfants et jeunes adultes sont relativement épargnés. Relativement. Dans les services de réanimation de la région, il y a tout de même une dizaine de patients qui ont moins de 40 ans, dont un enfant. Sur environ 400 patients, les trois quarts ont entre 60 et 80 ans d'après les chiffres de Santé Publique France en date du 22 janvier :

  • 0-9 ans : un patient
  • 10-19 ans : zéro patient
  • 20-29 ans : trois patients
  • 30-39 ans : cinq patients
  • 40-49 ans : 16 patients
  • 50-59 ans : 47 patients
  • 60-69 ans : 140 patients
  • 70-79 ans : 155 patients
  • 80-89 ans : 27 patients
  • 90 et plus : deux patients

Les deux tiers des patients en réanimation sont des hommes

A l'échelle nationale comme dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, les plus âgés sont plus susceptibles de se retrouver en réanimation, en particulier s'ils sont de sexe masculin. Sur les 400 patients et quelques que comptent les hôpitaux de la région depuis début 2021, les hommes représentent les deux tiers des réanimations. Ainsi, au 22 janvier, il y a 277 hommes et 130 femmes en réanimation.

Faire défiler vers le haut