Entrée de l’hôpital Edouard Herriot @WilliamPham

Coronavirus : le variant Delta inquiète... Quelle est la situation à Lyon ? Le point complet ce lundi

"Depuis 5 jours, le virus ne baisse plus, il réaugmente", alerte Olivier Véran, le ministre de la Santé, ajoutant qu'une nouvelle "vague est possible dès la fin juillet". Quelle est la situation à Lyon ? Combien de nouveaux cas ? De personnes vaccinées ? De personnes hospitalisées ? Le point ce lundi matin à Lyon et dans le Rhône.

Attention, menace variant. Le variant Delta inquiète la planète alors que la France s'est petit à petit déconfinée depuis mi-mai. "Depuis 5 jours, le virus ne baisse plus, il réaugmente. A cause du variant delta qui est très contagieux. L'exemple anglais montre qu'une vague est possible dès la fin Juillet", a alerté dimanche soir le ministre de la Santé, Olivier Véran. Quelle est vraiment la situation à l'instant t ?

Légère remontée du nombre de cas en France, tendance stable à Lyon

Au Royaume-Uni, 25 000 nouveaux cas sont comptabilisés en moyenne par jour. En France, la situation est encore bien différente. Il y a 10 fois moins de cas, avec un moyenne 2 500 cas par jour actuellement. Mais la tendance, après des semaine de baisse, et même de grosse baisse, est de nouveau à la légère hausse. Pour l'instant, c'est très léger. Comme le montre le graphique ci-dessous.

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. Les décideurs ont les yeux rivés dessus. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire.

Dans le département du Rhône, d'après les derniers chiffres stabilisés au jeudi 1er juillet, le taux d'incidence est de 24 (les données prennent donc en compte la période entre le vendredi 25 juin et le jeudi 1er juillet). Le 4 avril, au plus fort de la 3e vague dans le département, le taux d'incidence était encore de 504 dans le département du Rhône. La baisse est claire, et très nette, depuis deux mois. Depuis une semaine, ce taux d'incidence s'est stabilisé à environ 24. Pas de hausse claire dans le Rhône pour l'instant.

En France, légère remontée avec une incidence qui est passée en moyenne de 18 à 21 en une semaine. Légère remontée notamment chez les 20-29 ans, les moins vaccinés pour le moment. Comme le montre le graphique ci-dessous.

Où en est la vaccination ?

Face à ce variant, le gouvernement martèle que la France a une arme : la vaccination. "Les vaccins font chuter le risque de forme grave, y compris avec le variant delta. Vacciné, on se contamine beaucoup moins, on transmet beaucoup moins, et on ne vit plus dans le stress. C'est un défi collectif que d'atteindre l'immunité collective, relevons-le ensemble !", ajoute le ministre de la Santé. Au Royaume-Uni, malgré la flambée de nouveaux cas (environ 25 000 par jour), cela ne se traduit pas pour l'instant par une nette augmentation des hospitalisations. Un pays en nette avance sur la France en terme de taux de vaccination.

Dans le département du Rhône, d'après des chiffres au 30 juin :

  • 940 755 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin dans le département
  • soit 50,1 % des habitants qui ont reçu au moins une dose de vaccin
  • 617 765 personnes sont complètement vaccinées dans le département
  • soit 33 % de personnes complètement vaccinées dans le Rhône.

Le gouvernement insiste sur le fait qu'une personne vaccinée est protégée 15 jours après sa 2e injection (ou 15 jours après sa 1ère si le patient a déjà eu le covid-19).

En France, en ce qui concerne la population majeure :

  • 63,2 % de la population majeure a reçu une dose de vaccin
  • 43,2 % de la population majeure est complètement vaccinée en France
  • 34 500 000 Français ont reçu au moins une dose de vaccin
  • 24 500 000 Français sont complètement vaccinés

A l'hôpital, c'est toujours (pour l'instant) marée basse

Les hôpitaux de Lyon et du Rhône ont été proches de la saturation au mois de novembre 2020. Lors du pic de la 2e vague. Puis également grandement mis à contribution entre novembre 2020 et mai 2021. Depuis, la baisse est claire.

Mi-novembre, plus de 800 personnes étaient hospitalisées dans les HCL (dont 172 en réanimation). 100 personnes environ sont hospitalisées des suites du covid-19 actuellement.

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : il n’y aura plus de tests de dépistage au palais des sports de Gerland

 

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut