La rentrée s’effectue masquée à Lyon © Antoine Merlet

Coronavirus : le Rhône dans le rouge, le Préfet reconduit l'obligation du port du masque à Lyon et Villeurbanne

Depuis le 1er septembre, sur arrêté préfectoral, le port du masque est obligatoire dans toutes les rues de Lyon et de Villeurbanne. Le Préfet, ce mercredi, reconduit son arrêté. Cette mesure ne concerne pas les cyclistes et les joggeurs durant leur activité sportive.

Ce n'est pas vraiment une surprise. Depuis le 1er septembre, sur arrêté préfectoral, le port du masque est obligatoire dans toutes les rues de Lyon et de Villeurbanne.

Et depuis le 1er septembre, le situation sanitaire s'est détériorée dans le département. Les nouveaux cas sont de plus en plus nombreux et les personnes hospitalisées des suites du covid-19 de plus en plus nombreuses aussi (Lyon Capitale vous propose un point dans le département du Rhône ce mercredi ici).

Cyclistes et joggeurs pas concernés

Ainsi, ce mercredi, le Préfet du Rhône reconduit l'obligation du port du masque dans toutes les rues de Lyon et de Villeurbanne jusqu'à nouvel ordre. Cet arrêté concerne les personnes de plus de 11 ans. Cette mesure ne concerne pas les cyclistes et les joggeurs durant leur activité sportive.

Dans l'ensemble du département du Rhône, "le masque est également obligatoire aux abords des gares, établissements scolaires et d’enseignement supérieur, et arrêts de transports en commun", précise la Préfecture.

Lire aussi : Coronavirus à Lyon : faut-il s'inquiéter ? Le point ce mercredi dans le département du Rhône

2 commentaires
  1. Signaler un commentaire inapproprié
    Abolition_de_la_monnaie - 16 septembre 2020

    Il n'y a pas que certains cyclistes et tous les joggeurs qui ne portent pas de masque à Lyon ! 😀

    Un grand nombre de citoyens ne se sent absolument pas concerné par cette obligation.

  2. Modéré
    Maxdl - 16 septembre 2020

    Pourquoi ne pas avoir fait (comme dans la quasi-totalité des autres cas) une exception pour les parcs, et introduit des horaires (même où des mesures supplémentaires sont prises, il y a une exception pour le coeur de la nuit) ?

    Sinon il est vrai que même si le masque est globalement porté, les sorties de collèges ou de lycées par exemple sont autant de cohorte de jeunes qui ne le portent pas et qui se chamaillent, s'enlacent, bref des jeunes quoi.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut