Marché

Coronavirus : beaucoup moins de monde sur les marchés à Lyon, faut-il les maintenir ?

Il n'y avait pas beaucoup de monde, ce dimanche matin, sur les quais de Saône, au traditionnel marché Saint-Antoine, à Lyon. 80 % de clients en moins qu'un dimanche "normal". Faut-il maintenir les marchés ?

Il n'y avait pas beaucoup de monde, ce dimanche matin, sur les quais de Saône, au traditionnel marché Saint-Antoine, à Lyon.

80 % de clients en moins qu'un dimanche habituel, selon nos confrères de France 3, présents sur place.

Deux marchés fermés à Villeurbanne

A Villeurbanne, ce dimanche, les marchés des places Wilson et Leclerc ne se sont pas tenus en raison des manques d’espacement des étals.

La ville explique s'adapter au jour le jour : "le Préfet a interdit l’installation des marchés de produits manufacturés mais les marchés alimentaires peuvent continuer à se tenir aux jours et horaires habituels".

La tenue des marchés en question

"La ville de Villeurbanne accompagne l’installation technique des marchés alimentaires pour qu’ils répondent au mieux aux exigences sanitaires qui s’imposent pour limiter la propagation du coronavirus et pour permettre aux habitants de continuer à s’approvisionner en produits frais", poursuit la ville.

A Lyon, "pour limiter la propagation du Coronavirus, il est demandé de respecter les gestes barrières et de distanciation sociale (une distance de 1 mètre minimum entre chaque client). Les commerçants organisent leurs stands en conséquence", expliquait vendredi la mairie.

Plusieurs voix s'élèvent depuis quelques jours pour fermer les marchés, notamment chez les médecins. Sur les marchés de France, ce dimanche, beaucoup de vendeurs s'attendaient à ce que les marchés ferment dans les jours à venir.

à lire également
De nouvelles restrictions ont été annoncées ce mercredi soir pour tenter d'enrayer l'épidémie de coronavirus à Lyon. Les bars, à Lyon, devront fermer à 22h maximum dès lundi. Dès lundi, les salles de sport et les gymnases vont aussi fermer. Le point.
4 commentaires
  1. Marc LOGIER - 22 mars 2020

    Ce serait une belle connerie que de fermer les marchés. D'abord parce que les autres commerces de bouche sont la plupart du temps tellement visités que les files d'attente sont chaque fois plus grandes. Ce matin en l'absence du marché alimentaire de la place Wilson, le Carrefour des Gratte Ciel imposait une quintuple file d'attente dès 8h 45 et ce n'était guère mieux ailleurs. Mais évidemment, on privilégiera encore et toujours la grande distribution, les Bompard et Naouri ces PDGS d'hypermarchés qui se frottent les mains pour ces recettes multipliées par 5 et ce au détriment des cultivateurs et maraîchers. Je ne me sens pas en meilleure sécurité dans un magasin fermé que dans un marché en plein air où il suffit d'adopter la bonne mesure des espacements physiques. Je reproche en tout cas à la ville de Villeurbanne comme écrit ce matin de n'avoir pas prévenu de façon claire sur son site très mal tenu, que le marché Wilson même alimentaire était supprimé. Je soupçonne aussi les pouvoirs publics de ne pas vouloir envoyer les policiers sur ces marchés pour faire respecter les consignes. D'ailleurs c'est simple à Villeurbanne on ne les voit guère et c'est ce qui permet sans problème à pas mal de gens de continuer à circuler en couple, parfois en groupe. Je me doute bien que là n'est pas le rôle principal des policiers mais on ne peut tout de même pas continuer à compter uniquement sur les magasins d'alimentation où les foules se retrouvent majoritairement et parfois pour acheter une ou deux denrées (vu, ce matin, à la sortie du Casino des Charpennes).

    1. Gaë De Lyon - 23 mars 2020

      La durée d'ouverture des marchés et les jours étant limités les marchés concentrent plus de monde que les supérettes ou les hypers. Après il est évident qu'il faut réfléchir un minimum et ne pas aller à l'ouverture du magasin pour faire ses courses... Mais que voulez vous les gens (du monde entier) nous prouvent chaque jour un peu plus leur bêtise...

  2. philippechaumont - 23 mars 2020

    C'est là qu'on apprécie son AMAP dont la clientèle d'habitués est heureuse de retrouver chaque semaine ses fruits, légumes, oeufs fromages, etc... bio et surtout local, en ces temps durs pour nos maraîchers. Pourvu que ça ne ferme pas !

  3. Josette Dorel - 23 mars 2020

    c'est bien pire dans ls grandes surfaces laissez nous les marches espacez davantage les bancs paut etre instaurer un sens de circulation egalement ....il y a des choses a envisager pour le maintien de l'activite!!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut