© Tim Douet

Coronavirus à Lyon : quelles sanctions en cas de non-respect du confinement ?

Les amendes pourront aller de 38 euros à 135 euros dans les jours à venir. 

En raison de la pandémie de coronavirus COVID-19 qui circule en France depuis ce mardi 17 mars à midi les déplacements sont très fortement réduits dans le pays pendant au moins 15 jours. En cas de non-respects des mesures de confinement prescrites (voir ci-dessous), l'amende pourra aller de 38 euros dans un premier temps à 135 euros dans les jours à venir. 100 000 policiers et gendarmes vont être déployés pour faire respecter cette limitation des déplacements. Pour se déplacer, il faudra télécharger une attestation ou la reproduire sur un papier libre.

En raison du confinement les seuls déplacements suivants sont autorisés :

Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible

  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants et soutenir les personnes vulnérables
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement
à lire également
Une grosse soirée jeudi soir, sur les Berges du Rhône, a été largement relayée et commentée ce vendredi sur les réseaux sociaux. De nombreuses personnes font la fête sans vraiment de distanciation sociale.
2 commentaires
  1. Limas69 - 17 mars 2020

    C'est bien une idée à Castaner ça l'attestation à avoir sur soi pour se déplacer style "je certifie sur l'hanneur que je vais faire des courses au supermarché" ... c'est quand même du grand n'importe quoi quand même ou je deviens sénile ? Celui qui se déplace et se voit contrôlé ne peut-il pas tout simplement expliquer de vive voix le motif de son déplacement ??? Que de paperasserie inutile !!!

  2. Galapiat - 17 mars 2020

    Limas69: Une idée à la *** suivie d'une application d'un de nos brillants décideurs, qui permet à certains de rouler les épaules alors que les forces de l’ordre pourraient en profiter pour visiter les quartiers sensibles.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut