@Antoine Merlet

Coronavirus à Lyon : “pas de 2e vague”, mais “une nouvelle circulation” à l’automne ?

Selon Bruno Lina, virologue à Lyon, une deuxième vague de Covid-19 pourrait avoir lieu à l'automne ou cet hiver en prenant une forme différente de la première. 

Questionné ce dimanche sur franceinfo, Bruno Lina, virologue au CHU de Lyon et membre du Conseil scientifique qui conseille le Gouvernement et le président de la République, a estimé que l'on n'est pas dans une perspective à “court terme de voir apparaître une deuxième vague”. Cependant, selon le chercheur le virus ne devrait pas disparaître : “Quand on voit la capacité qu'il a à diffuser, à réémerger, il est très peu probable qu'il disparaisse. Il faut s'attendre à ce que, potentiellement, dans l'hiver ou dans l'automne, on puisse avoir affaire à une nouvelle circulation du virus.” 

Cette éventuelle deuxième vague aurait alors une forme probablement différente de ce que l'on a connu au printemps. “Il faut bien comprendre que toutes les investigations que l'on peut faire sur les foyers qui sont identifiés montrent que le système de surveillance est a priori efficace, qu'il nous permet de trouver ces cas et surtout, de les maîtriser du mieux possible. si en plus on protège nos plus fragiles, les services sanitaires, les hôpitaux, le nombre de cas est suffisamment bien géré pour que cette épidémie se déroule un peu comme une épidémie de grippe où on ne confine personne et où on prend juste des mesures de prévention”, a précisé Bruno Lina au micro de nos confrères. 

D'ici là, ce dernier appelle à rester vigilant en maintenant le plus possible le port du masque et les mesures d'hygiène. “Tout l'enjeu est d'avoir le bon équilibre entre les mesures barrières, les mesures d'hygiène et le niveau de circulation du virus. Si effectivement on voyait, dans les jours ou les semaines qui viennent, une intensification de la détection du virus avec une continuation de la moins bonne utilisation des mesures barrières, du masque, des mesures d'hygiène, on pourrait se retrouver dans une situation compliquée”, a-t-il conclu.

Pour le moment, les courbes épidémiques sont toutes en train de baisser en Auvergne-Rhône-Alpes et dans le Rhône même si le R0 a progressé depuis quelques jours. 

2 commentaires
  1. Rolcha - 22 juin 2020

    Comment un être humain même scientifique peut il savoir ce qui va se passer à l'automne.
    Ils auraient mieux fait de prévoir l'épidémie de mars en france qui a fait presque 30000 morts.
    A méditer.......

    1. philippechaumont - 22 juin 2020

      il ne peut pas "savoir", par contre il peut essayer de prévoir en s'appuyant sur des modèles mathématiques qui rendent compte de l'évolution de la maladie au cours du temps. Pour prévoir cette évolution encore faut-il connaitre un certain nombre de paramètres du modèle, ce qui est évidemment impossible quand il s'agit d'un nouveau virus que l'on commence tout juste à cerner maintenant. C'est comme si vous aviez demandé : "comment se fait-il qu'un vaccin n'était pas disponible en Mars". La médecine ce n'est pas de la magie.

      A méditer......

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut