© MAXPPP

Coronavirus à Lyon : “Les semaines qui viennent vont être le point de bascule”, selon Emmanuel Macron

Alors que les indicateurs épidémiques ne sont pas bons en France, comme c’est le cas dans la région lyonnaise, le président de la République a déclaré ce matin lors d'une visite à Valencienne que “les prochaines semaines seront très dures sur le plan du virus et sur le plan hospitalier”.

“Les semaines qui viennent vont être le point de bascule (…) Les prochaines semaines seront très dures sur le plan du virus et sur le plan hospitalier”, a expliqué ce mardi matin Emmanuel Macron lors d'une visite à Valenciennes sur le thème de la vaccination. Une vaccination qui devient nécessaire alors que les contaminations reprennent partout en France (lire ici).

Selon le chef de l'État, “entre avril et juin, on va changer de dimension”. L'objectif est ainsi d'atteindre les 10 millions de personnes vaccinées mi-avril pour protéger les personnes les plus vulnérables et donc réduire la pression hospitalière.

Et d'ajouter : “À partir de début avril, on aura de plus en plus de doses, donc notre objectif c’est qu’on ouvre à de plus en plus de populations, avec des opérations spéciales sur certaines professions comme les enseignants”. Aussi, très rapidement la campagne de vaccination en cours va être étendue à tous les Français de plus de 70 ans.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut